Tapis Rouge by Gaëlle Villedary

Une installation artistique au comble du bucolique !

C'est l'histoire du village de Jaujac à l'automne dernier ... un immense tapis vert s'empare des ruelles sur près de 420 mètres en purs brins d'herbe ! Une photo signée David Monjou pour bien voir le concept de cette germination impromptue !

Interview de la camarde artiste Gaëlle Villedary à propos de cette mise en nature pleine de bonne chlorophylle !

Qui est Gaëlle Villedary en quelques mots ?

Je suis artiste plasticienne. J'ai grandi dans un petit village au milieu des vignes, à Douala puis à Casablanca. Après des études en arts appliqués à Strasbourg, j'ai fondé Green Object Studio en 2001 en collaboration avec Hatim Elmrini avant d'opérer un retour aux racines en 2007. Je me suis alors installée à Marseille pour me rapprocher de La Cadière d'Azur, et me consacrer à ma pratique artistique qui s'articule autour du vivant et des perspectives d'évolution.

Pourquoi ce nom : "tapis rouge" ?

Pour la symbolique de l'hommage et de la célébration. Le Tapis rouge ! a été déroulé pour fêter les 10 ans du sentier Art et Nature. Et puis il s'agit réellement d'un tapis. Certes il est vert mais cela m'amusait le clin d'œil à la fois de la symbolique et des couleurs complémentaires.

Le coté paillettes domine sur le coté verdure ?

Non, le vert l'emporte bien sûr. Quand il s'agit de matière organique, cela éveille autre chose. Cela réveille ce qui nous relie à la Terre. Et le chemin très naturellement guide nos pas, cela permet un réel abandon, on s'en remet au chemin. Le tapis rouge valorise ceux qui le foulent et les flattent, mais sur un tapis de nature on se sent connecté, juste humain.

Comment les habitants ont accueilli l'installation ?

A part quelques curieux circonspects et automobilistes inquiets de l'écraser, les habitants étaient ravis de découvrir leur village sous un jour nouveau.

Ils marchaient dessus ou contournaient le tapis ?

La plupart marchait dessus, les enfants évidemment mais les adultes aussi. Ils ont bien compris qu'il s'agissait d'une pelouse strictement autorisée pour une fois ! Ils foulaient le tapis, le proposaient comme un jeu, s'y asseyaient pour discuter le temps d'une pause. J'ai même croisé une personne décidée à en jouir jusqu'à la racine, elle s'était déchaussée le temps de la ballade. Le moment magique ou le public s'approprie l'œuvre...

Pourquoi avoir choisi cet itinéraire ?

L'incarnation du fil qui traverse les époques à Jaujac est un brin de nature, une communion entre la Nature et l'Homme, à travers l'Art. J'ai donc voulu relier les espaces naturels de part et d'autre, dérouler ce fil de Nature pour connecter le cour du village et ses habitants avec la vallée, en passant par les lieux où les artistes Luciano DI ROSA et Yiu Wah LEUNG intervenaient également ce jour là.

La nature en rouleau, c'est déjà tout un concept ...

Et comment !

Merci ! Plus d'images et d'infos sur ce tapis rouge daltonien via gaellevilledary.net !