CanopyStair

Grimper à un arbre, un bonheur simple qui nous parle fort. Pas vrai ?

Les joies simples de l'existence, cela peut être de chatouiller les canopées. Non, pas les canapés (même moelleux) : la cime des arbres. La bas, tout la haut. La où on accroche nos rêves, la malice du temps qui s'envole, les étoiles entremêlées de douces après-midi à réinventer la gravité. La bas, si j’y suis j’y reste. Il y a aussi plein de cabanes, sur le blog, et la mode des logements hauts perchés ne dément pas la tendance ; s'évader en l'air reste un must onirique. C'est pour tout cela et bien plus encore qu'un bon frisson d’espièglerie m'a parcouru le cortex, en passant par ici et aussi par là, en découvrant ces escaliers magiques. Hop, une photo de l'idée pour qu'on admire bien :

On a là une belle rampe et de larges marches taillées avec soin. Il suffit de les fixer autour du tronc de votre arbre favori avec les sangles ad hoc que vous prête le capitaine. Ainsi, une bien belle volée de marches se dessine alors sous nos yeux ébahis bien que fatigués par des nuits trop courtes. Il ne reste plus qu'à emprunter cette voie céleste au firmament de laquelle on croquera la noisette sans vergogne.

Cet ingénieux concept inventé par les camarades Robert McIntyre et Thor ter Kulve a une belle histoire à nous raconter, en plus. C'est l'histoire d'un séjour en bord de mer, dans les Açores. Dans une maison où l'on peut admirer le coucher de soleil sur l'Océan depuis son jardin pourtant clôt de hauts murs ... du haut de la cime d'un arbre ! Leur invention poétique a été conçue avec la malice de la plus haute ingénierie, pour un résultat impeccable. Transformer un arbre en escalier sans le blesser est désormais possible ! Épatant, non ?


Sommaire