The Married Monk / The Belgian kick

Photo : The Married Monk / The Belgian kick

Electropop. Avec du piano, des nappes toutes froissées de synthétiseurs alcooliques, des envolées de violons en ordre de campagne, des percussions à la brésilienne, des profondeurs orchestrales rugueuses et aériennes à la fois.

Bref, pas facile à chroniquer mais bien agréable à déguster au long cours d'une soirée au psychédélisme soigné. Dans les couloirs rock des Married Monk, on croise un Beck, un Divine Comedy, des ombres de David Bowie, des bruits de pas cadencés par Yann Tiersen, des lustres de cristal ciselés par les lumières sombres d'univers aux parallèles déviantes. Assurément beau, cet album précieux mais franc s'offre comme une fantaisie baroque qui prouve la grandeur de certaines musiques. Celles qui conjuguent mille espaces dans un tout harmonieux, qui flirtent avec les horizons avec pour seul point de mire une création aboutie.

La sensibilité de confluents en lieu et place du copier/coller. De la fine dentelle par-dessus le jean, des paysages de banlieue lunaire, une fiancée diaphane domptant un éléphant Salvadorien, des fourmis dans les jambes coursant les rencontres au fil des plages. Married Monk est tout cela, un mariage qui n'a rien de forcé entre plusieurs sensibilités musicales. A adorer pour adhérer.
Partagez à fond les horizons :
Pinterest
Auteur : Simon Tripnaux

Blogueur lifestyle - Content manager & expert SEO. Mon job, rendre visible et lisible vos projets par les mots. Adepte de l'écriture depuis 1978.

Twitter Facebook LinkedIn

Blogueur ? Auteur ? Rejoignez la rédaction !


Et aussi ...

l'art au hasard !

ArtRoulette
Les roulettes, c'est pas que pour les chats ! Oui : la roulette à l'aveuglette c'est aussi bon pour les artistes : c'est ce que prouve fort bien le...

Derek Erdman
Derek Erdman c'est de la peinture pop avec un doux parfum de vintage bien marrant et tout sympa ! Quelques images signées Derek Erdman ... Plein d'autres icônes usuelles de la pop culture mises...

Rock'n'Love

Jacques Delwitte, Little White Jack [BD]
Chronique d'une bédé pleine d'une musique à vivre. Entre les guitares et le temps, le passé et les cordes tissent une histoire forte à défriser les pupilles. Limpide comme un rock. C'est bizarre comme les histoires de Max me font de l'effet. Elles ont toujours cette mélancolie douce...

Ajoutez votre avis !

Autres trucs à lire :

– #veille #email Avec Mon Café
– L'affaire est dans le sac ! Bacsac met le potager au carré !
– Par ici les bons clics ! yBan : pub gratuite pour votre site !
– Le blog Mister Riviera par Mister Riviera

NEWSLETTER FOR EVER !

©2006-2018 Tribords.com le blog lifestyle de Simon Tripnaux Content Manager, créateur du hashtag #JeudiPhoto et soutien de #CotedAzurFrance

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53