SEO : la fin des rebouteux ?

Photo : SEO : la fin des rebouteux ?

Le mangeur de bambous pointe le bout de sa truffe ... le temps est venu de se remettre en question ?

Souvenez-vous : il y a quelques mois de cela, Stéphane Bortzmeyer lance un pavé dans la mare SEO en s'interrogeant : améliorer son référencement Web grâce aux consultants SEO, est-ce possible ? Il y dénonce certaines pratiques se prétendant de la sphère du référencement. On a vu depuis lors que d'autres ont souligné ce travers de porcs : le référencement naturel et son lot d'abrutis ... les arguments autour du mailing bien spammy et de la fiabilité de la méthode sont les mêmes. Le camarade Keeg lui aussi note que pas mal de monde cherche à spammer comme un porc, et ce n’est plus réservé à un carré d’initiés ... Bref : le domaine commence à ressembler à un filon surexploité. Pourtant, à l'heure où le contenu revient sur le devant de la scène et où les sources de trafic s'émiettent par les réseaux sociaux, l'importance de se maintenir dans les serps prend une ampleur capitale pour certaines entreprises. Les tenants du linking ou du content n'ont pas fini de se poser des questions existentielles sur les stratégies à adopter. J'ai voulu revenir sur quelques idées de celui qui avait en son temps défrayé la blogosphère en interrogeant Stéphane Bortzmeyer ... histoire de voir si, finalement, on ne s'était pas mal compris ...

Quand la sphère SEO vous est tombée dessus pour votre billet, vous y parliez de "mettre du contenu intéressant" sur les sites web : aujourd'hui Google semble vous donner raison ...

Avec le projet Panda ? Oui, mais, même avant, Google renvoyait en général en premier les sites Web les plus intéressants. Bien sûr, on pouvait tromper Google (ce n'est qu'un algorithme, il peut toujours être trompé, même après Panda), comme le faisaient les fermes de contenus, mais ça restait minoritaire.

Je fais moi-même des tas de requêtes Google par jour et je tombais rarement sur des sites complètement bidon, même avant Panda. Notez que cela dépend aussi des requêtes qu'on fait : la formation des utilisateurs de Google reste un grand chantier à peine entamé.

Les réseaux sociaux sont maintenant devenus eux aussi un enjeu de classement : faut-il craindre l'arrivée de rebouteux en classement Facebook ?

Sans doute, si des entreprises (ou des particuliers, d'ailleurs), accordent de l'importance à leur classement dans ces réseaux sociaux. La même cause entraînera les mêmes effets et je pense que pas mal d'entreprises qui louent leurs services comme Community Manager (« Nous assurons une présence visible à votre entreprise et garantissons que votre propagande sera placée devant ») ne sont pas très loin des « rebouteux SEO ».

Dans votre raisonnement, vous semblez mener le lecteur à penser qu'il devrait faire son référencement lui-même. Hors l'une des caractéristiques de cette discipline est d'être très chronophage ... peu d'entreprises peuvent se permettre une telle occupation du temps de travail sans déléguer ces tâches.

C'est une question délicate. Évidemment que personne ne peut tout faire. Même si on est compétent en programmation, on va forcément utiliser une majorité de programmes écrits par d'autres, car on n'a pas le temps de tout redévelopper. Donc, je n'écarte pas l'intérêt de la sous-traitance. Mais cela ne veut pas dire non plus qu'il faut l'employer tout le temps : il faut regarder à chaque fois ce que cela rapporte et ce que cela coûte. Dans le cas du référencement, l'essentiel du travail est de toute façon fait par le client (fournir du contenu intéressant) ou bien est vraiment trivial (s'enregistrer auprès de Google). Il y a donc peu de chance qu'un référenceur extérieur fasse beaucoup mieux.

Dans le meilleur des cas, un référenceur compétent et honnête fera surtout un cours de Web basique : mettez du contenu pertinent, n'abusez pas des gadgets techniques, pensez à vos lecteurs et pas à vous, etc. Que des bons conseils mais qui ne devraient pas être présentés comme de la SEO.

Avez-vous eu le bonheur de trouver des ressources SEO qui vous semblent pertinentes ?

J'en ai cité quelques-uns dans mon article. Je ne suis pas sûr qu'ils se reconnaissent tous derrière l'étiquette « SEO » mais, par exemple :

Finalement, est-ce qu'il n'y a pas autant de mauvais référenceurs que de mauvais "développeurs Wordpress" (sic) et autres "community managers" autoproclamés, c'est à dire pour faire simple : beaucoup d'opportunisme sur le web, le même qui fait croire aux entrepreneurs à une fortune facile ?

Une remarque qui m'a souvent été faite était que je mettais tous les référenceurs dans le même sac, comme si on devait critiquer tous les hommes politiques parce qu'un maire d'un arrondissement du centre parisien avait triché aux élections.

Mais je trouve qu'éliminer le problème en considérant qu'il y a juste des brebis galeuses isolées dans un monde de référenceurs compétents et honnêtes est trop facile. Il faut au contraire se demander « pourquoi tant de vendeurs de vent dans la SEO ? » et, par exemple, pourquoi autant de recours au spam pour se faire connaître ?

Il y a sans doute plusieurs raisons mais l'une d'elles provient du fait que, justement, il n'y a pas tellement de possibilité de changer beaucoup le classement d'un vrai site, juste avec du SEO. On ne connait pas les méthodes de classement de Google, le client est largué par ce monde qui lui semble incroyablement compliqué, et cela ouvre donc un boulevard aux rebouteux.

Dans tous les domaines, il y a des escrocs. Mais, dans le SEO, en raison de l'absence de validation sérieuse des résultats, les abuseurs sont plus nombreux.

Pensez-vous que Google et le web "search/sémantique" en général gagneraient à ce que l'algorithme de classement des sites soit publié ?

Je pense que oui. Google dit souvent que l'algorithme reste secret pour éviter que des méchants s'y adaptent. Cet argument me parait relever largement de la technique du STO.

De deux choses l'une : soit l'algorithme est robuste (pas facile à tromper) et sa publication ne changera pas grand chose, soit il ne l'est pas et il est alors vulnérable aux manœuvres d'un méchant un peu professionnel qui tente une rétro-ingénierie de l'algorithme (gros travail, mais pas impossible).

Personnellement, je pense (mais c'est plus une intuition que le résultat d'une analyse sérieuse) que l'algorithme de Google est robuste et que Google ne le révèle pas pour des raisons purement commerciales (compliquer la tâche des concurrents).

Merci Stéphane pour ces réponses, auxquelles j'ajouterai un lien bien connu dans le milieu qui fait du bien là où ça passe : le référencement par magie :)

N'hésitez pas à partager cette page :
Pinterest
Auteur : Simon Tripnaux

Blogueur lifestyle - Content manager & expert SEO. Mon job, rendre visible et lisible vos projets par les mots. Adepte de l'écriture depuis 1978.

Twitter Facebook LinkedIn

Blogueur ? Auteur ? Rejoignez la rédaction !


Et aussi ...

linko ergo sum

Référencer n'est pas tartiner
Quand le contenu roi frise le despotisme lexical ... petit billet d'humeur confus sur l'air du temps qui passe ... Cela fait quelques semaines que j'observe un glissement s'opérer doucement à travers la blogosphère geek...

SEO : ne plus dire merci
Pourquoi faudrait il rajouter une couche à vos beaux liens si durement gagnés ? Voilà, j'ai décidé en accord avec ma personne que je ne commenterai plus sur les billets des blogs qui...

un classique en mode geek

Monopoly Geek
Un jeu de société culte revisité à la sauce nouvelles technologies ! C'est une belle et chouette idée servie à merveille par une réalisation soignée : un jeu de Monopoly...

Backgrounds étirables pour webdesign
En Anglais, on dira plutôt : patterns ! Et même carrément : tiled background patterns soit des fonds étirables avec des motifs qui se répètent...

Ajoutez votre avis !

19 avis bien tournés

Keeg 

Soit on se comprend mal, soit il y a réellement quelque-chose qui ne colle pas. Autant sur la majorité de l'article j'ai envie de sortir un vieux "si tu veux", autant sur ça...

"l'essentiel du travail est de toute façon fait par le client (fournir du contenu intéressant) ou bien est vraiment trivial (s'enregistrer auprès de Google). Il y a donc peu de chance qu'un référenceur extérieur fasse beaucoup mieux."

J'ai raté un détail (possible) ou Stéphane n'a toujours pas compris le seo et continue de s'afficher ?

Simon 

Je précise que c'est moi qui l'ai sollicité pour faire un peu le point car j'ai noté que la sphère avait un peu tendance ces temps derniers à se plaindre du mal dont il parlait. Il existe un nombre croissant de charlatans dans le métier, dont les propos font souvent ricaner. J'ai donc pensé que ce serait bien de croiser les points de vue. Maintenant, mon avis perso : il est clair que le linking donne des résultats et que certains bons sites en termes de contenus peuvent rester noyés dans les profondeurs fautes de liens.

Je pense qu'il faut juste replacer le contexte : un site/blog d'actualités peut toujours sortir du lot sans SEO, mais si votre activité ce sont les "robots de piscine" il y a peu de chance pour qu'un internaute vous fasse un lien quelque part, naturellement, même si vous écrivez super bien. Et c'est là qu'intervient l'expert en référencement. Selon moi.

Samuel 

Sacré Stéphane, toujours le mot pour rire. Il n'a pas évolué d'un iota en dépit de toutes les explications que certains ont bien voulu lui donner, notamment un article très didactique de LaurentB.
Ce mec est perdu pour la cause.

Référencemen 

L'ancre de ma signature, c'est juste pour faire rire Stéphane.

Bon, honnêtement, je trouve que sur le ton utilisé, Stéphane a quand même mis beaucoup d'eau dans son vin.

Ensuite, il n'a pas tort sur le fait qu'il y a un maximum de charlatans dans ce métier.

En revanche, je ne le rejoins pas sur sa définition du SEO, c'est sans doute pour cela que j'étais plus véhément (sans être le pire) dans mes précédentes réponses.

SEO veut dire "Optimisation pour les moteurs de recherche".
Ceci s'intègre dans un ensemble plus grand, le SEM (Marketing pour les moteurs de recherche).

Cette notion de marketing est loin d'être anodine.

La plupart de nos clients sont incapables de rédiger un contenu seofriendly, incapables de structurer ce même contenu. Ne parlons pas du balisage adéquat et encore moins de l'arborescence du site. Concernant la stratégie de publication de ces contenus, elle est généralement inexistante.

1 fois sur 2, lorsque nous avons des appels pour améliorer le positionnement d'un site, je refuse en disant que c'est peine perdue, que TOUT est à refaire.

Comme le dit Stéphane, le SEO ce n'est pas si compliqué que cela, mais globalement, la plupart des clients se focalisent sur le graphisme, et se réveillent quand il est trop tard avec des sites conçus avec les pieds.
Il aurait été tellement plus simple d'intégrer la presta SEO en amont, ne serait-ce que pour comprendre comment structurer les choses afin de les rendre plus simples et compréhensibles pour les moteurs.

Ensuite, vient le SEO offpage. J'ai récupéré des clients qui n'avaient échangé des liens qu'avec des truands. Ils avaient fait confiance à des offres du genre " votre site sur 5000 annuaires, et j'en passe.

Bien évidemment, les infos permettant de bien positionner un site sont disponibles sur des milliers de sites. Mais c'est comme pour acheter une voiture, tout le monde sait vaguement ce qu'il faut regarder pour ne pas se faire avoir, des milliers de sites en parlent, mais le jour J, ils ne voient que la peinture.

Pour finir, quand je lis "  il n'y a pas tellement de possibilités de changer beaucoup le classement d'un vrai site " , je ris un peu sous cape. Avec des progressions de plus de 2000% (oui, deux mille), je pense que certains ont bien fait de faire appel à nous pour refaire des sites qui étaient conçus pour des visiteurs, qui n'y comprenaient pas plus que les moteurs.

Sinon, je voulais juste dire que j'ai lu quelques interventions de Stéphane Bortzmeier à droite à gauche, et bien quand il parle de sujets qu'il maîtrise, il semble très bon. Mais là...

Agence de co 

Le SEO intervient sur la recherche froide et algorithmique, le SMO intervient sur la recherche chaude et conversationnelle.

Et la visibilité web pérenne s'oriente vers un subtil dosage d'optimisation du référencement naturel et de stratégie dans les médias sociaux.

Après, les agences relationnelles, experts en social marketing, community managers ou agence SEO "partenaires Google" qui fleurissent sur la toile... c'est la loi du marché. Mais seul les plus compétentes tireront leur épingle du jeu à long terme.

Le point de  

J'ai tendance à penser que le SEO s'est pas mal professionnalisé et/ou que les annonceurs ont suffisamment gagné en maturité pour distinguer les pros des tocards. J'avais été approché par Performics il y a quelque temps pour une prestation de SEO et j'avais trouvé leur approche très pro, et surtout pragmatique avec des vraies solutions et pas seulement les promesses farfelues dénoncées dans l'article de SeoMix cité plus haut. Je crois que c'est dû au fait que le SEO touche au coeur du site, à sa structure, à son contenu notamment et que le client est normalement un peu obligé de s'impliquer...

Malheureusement, beaucoup de clients croient pouvoir sous-traiter leur stratégie de médias sociaux et les charlatans s'engouffrent logiquement dans la brèche. Ca devrait s'écrémer là aussi avec le temps...
Bref, quelle que soit la prestation, il faut arriver à créer une vraie relation partenariale qui va enrichir les 2 parties, au propre comme au figuré !

Stephane 

Je ne peux pas être d'accord avec ces propos...

Je veux monter ma porte de garage, je peux le faire moi-même, à la fin du travail, elle s'ouvre. OK, mais pourtant, j'y ai passé 2 jours alors qu'un artisan aurait passé 2 heures et aurait sans doute évité des erreurs parce que son expérience du métier lui permet de connaître les pièges à éviter. Et pendant les 2 jours passés sur mon garage, ben j'ai pas fait autre chose...
Je fais donc appel à un artisan. Mais pas de chance, je n'ai pas fait attention, je me suis focalisé sur un prix très bas et des promesses faciles, il fait n'importe quoi, la porte ne tient pas. Dois-je pour autant ne plus jamais faire appel à un artisan ?

Pour un référenceur, c'est la même chose. Tu as raison, c'est bien le client qui fait le plus gros du boulot : il doit simplement faire attention à son prestataire. Je te mets au défie de trouver un site pris en main par un référenceur dont les résultats n'ont pas bougé sur Google.

Marimba occa 

Monsieur Bortzmeyer calme le jeu en espérant que la tempête qui s'est abattu sur lui ne soit plus qu'un mauvais souvenir même si il a du en tirer une publicité (négative, mais efficiente tout de même) non négligeable. Même si il restera toujours des consultants échaudés doté d'une mémoire d'éléphant, cette stratégie devrait fonctionner.

Blog e-busin 

Est-ce que SB participe à Pandaranol ? S'il a une belle plume il devrait ranker comme il faut et surement gagner le concours...

Sylvain 

@ Blogseo (Vincent)

Je pense être suffisamment connu dans le milieu SEO, non ?
Comme si le dénigrement gratuit était mon genre... pfff

Je n'ai personne à dénigrer sinon des centaines d'agences qui proposent des services (jolie rubrique "référencement" sur leurs sites) sans avoir la moindre conscience de ce quoi elles parlent.

Et sur ce point, Stéphane Bortzmeyer à raison (c'est peut-être le seul point auquel j'adhère dans son discours). Et ce sont tous ces charlatans qui construisent l'image de la pratique du SEO en France.

Des exemples, j'en ai tous les jours avec des propriétaires de sites qui me disent "Mais je ne comprends pas, j'ai payé xxxx euros pour mon référencement". Et dès la page d'accueil, je vois un Title "Bienvenue sur le site xxx" (ou pire).

Alors j'invite tous les potentiels clients de SEO à faire preuve de discernement, c'est tout. Un pro qui connait son job aura de nombreux exemples de positionnements réussis sur de vraies requêtes concurrentielles, voir même d'amélioration du taux de conversion.

Certains client voit le SEO comme de la magie, ils perdent tout sens commun lorsqu'ils veulent choisir un prestataire. Combien d'offres du type "votre site sur 2000 moteurs pour 59 euros" sont-elles encore souscrites chaque jour ?
Eh ho ! retour sur terre les amis. On a quoi dans la vraie vie pour 59 euros en com ou publicité traditionnelle ? Et certains pensent encore qu'avec cela on va obtenir une première page sur Google qui génère des centaines de milliers d'euros de CA ?

Je me suis toujours indigné de ce type de pratique, je m'en moquais encore pas plus tard qh'hier avec ceci : www.baume-referencement.com/voyance-seo/
Je pense que ces charlatans nuisent à une activité qui comprend des dizaines de professionnels sérieux et je réitère donc mon propos, ne t'en déplaise.


Vince 

@Sylvain : je suis on ne peut plus d'accord avec toi, Sylvain et n'importe quel "vrai" SEO le serait : il y a bon nombre de propositions commerciales bidon en matière de SEO envoyées chaque jour aux entreprises qui possèdent un site ou qui vendent en ligne. Et c'est regrettable !

Deuxièmement : oui tu es assez connu dans le microcosme SEO pour que nous sachions tous que tu ne dénigres que rarement... voire carrément jamais : tu es certainement le plus diplomate des SEO "connus". Nous avons déjà eu des désaccords, toi et moi, et le "ton" n'est jamais monté.

Ce qui me gêne c'est que là, tout à coup, tu prends une position ferme et que tu dises qu'il y a un "maximum" de charlatans dans le SEO. Ce qui signifie qu'il n'y a qu'un "minimum" de gens compétents et dignes de confiance. Ce qui me fait penser que les gens dignes de confiance, c'est toi et les gens avec qui on te voit interagir en ligne, d'où l'expression "autopromo" !

Mais les autres ? TOUS les autres ? Il n'y a donc à tes yeux qu'un ramassis de bonimenteurs et un minimum de personnes crédibles ? C'est là où je ne suis pas d'accord ! Il n'y a pas qu'une poignée de bons SEO en France, tout de même ! Il n'y a pas que les gens qui donnent des confs au SMX, au SEO Camp ou à l'E1 (...) qui soient de "bons SEO" !!

Non seulement tu sembles toi-même persuadé que la majeure partie de tes confrères (et consœurs) ne valent rien, mais en plus toi qui as de la crédibilité en ligne aux yeux de nombreuses personnes (dans et hors du milieu SEO), tu donnes un si mauvaise image de tes semblables !!

Je me souviens que sur mon blog, tu vantais les formations SEO comme un moyen d'aider les jeunes à débuter. Aujourd'hui tu leur tires dessus. Voilà ce que j'ai ressenti en lisant ton commentaire. Je suis d'accord sur l'abus, mais c'est dans toutes les professions comme ça !

Plus simplement, tu as généralisé et c'est cela qui gêne.

Bonus 

C'est là que les certifications SEO peuvent servir à quelquechose, à écrémer un peu entre les SEO amateurs et ceux qui ont une vraie compétence.

Sylvain 

@ Vincent
En fait, je me suis peut-être mal exprimé.
Je ne considère pas ces charlatans comme nos semblables. Je les vois comme certains vendeurs en porte-à-porte prêt à extorquer les derniers euros d'une mamie crédule.

Je suis persuadé que bon nombre de mes confrères sont efficaces, mais ils n'ont rien à voir avec les loustics que je dénonce.
Et sans aller chercher très loin, j'ai vu de nouveaux venus avoir des résultats bluffants (tu sais, mon expérience de dinosaure sur Altavista ne me sert pas à grand-chose :-) ) L’ancienneté n'est donc pas toujours un gage de qualité, la durée sans doute plus.

Mais franchement, quand je regarde les offres mirifiques que je reçois par mail, quand je vois les dégâts faits par certaines "agences web", je me dis qu'il y a plus de filous que de gens sérieux. C'est vrai.
D'ailleurs, ces personnes ne se présentent pas comme SEO. Elles disent juste au client "Ne vous inquiétez pas, on fait le site, et pour le référencement on s'en occupe" (avec un chèque supplémentaire à faire quand même). On finit alors avec un site bien positionné sur "bienvenue chez dupont-martin".

En fait, pour revenir au discours de Stéphane Bortzmeyer, je pense que la com' faite par ces incompétents est bien plus répandue que celle de SEO sérieux. Ce qui lui fait dire que le métier n'est fait que de rebouteux. Et sur ce point, je le comprends.

Il y a sans doute plusieurs raisons à cela.

- Ces rebouteux acceptent des prestations à 300 euros. C'est tellement beau pour le client, même si nous savons tous que pour ce prix on n'obtient rien.

- Parce que les SEO sérieux en on marre de répondre à des demandes avec justement des budgets de 300 euros, ils ne se cassent d'ailleurs même plus la tête à répondre (c'est mon cas, même si ponctuellement je pousse un coup de gueule sur mon blog :-) )

- Parce que les SEO sérieux sont généralement débordés et ne prennent pas le temps de communiquer. J'en connais beaucoup qui n'ont même pas de sites dignes de ce nom. Leur clientèle se construit par le bouche à oreille. D'ailleurs, c'est de cette manière que j'ai moi même la plupart de mes clients. Pour l'annecdote, la page qui présente le service d'audit SEO sur notre site date de moins de 2 semaines....

L'avantage, c'est que le client précédent a bien expliqué que le nouveau client allait devoir bosser aussi de son coté, on part donc sur des bases plus honnêtes et claires.

Pour revenir à tes propos, je ne tire absolument pas sur les " jeunes ", je pense même que la plupart d'entre eux ont beaucoup à m'apprendre et je lis leurs tests et publications avec beaucoup d'intérêt.

Même avec de l'expérience, je me sens débutant tous les matins, car je sais que Google nous a encore collé un filtre de plus dans la nuit.

D'ailleurs, le terme SEO englobe aujourd'hui une telle masse de compétences que je serais bien incapable de me prévaloir de toutes les posséder. On est toujours le groseille d'un autre.
Si j'ai conscience de mes qualités (notamment une approche SEO très tournée marketing et conversion) je me sens à l'ouest sur la mise en place de gros réseaux (oui, je sais, certains disent que c'est du BH, mais ce n'est que du SEO). Certains font bien mieux que moi dans ce domaine et ils n'ont pas de mal.

Désolé si tu as pu penser que je puisse être sectaire et n'accepter dans mon cercle d'adoubés que les " pointures connues ". C'est tout sauf le cas.

Je m'élève juste contre les menteurs qui promettent monts et merveilles en disant juste au client " fait le chèque et c'est bon ". On sait tous qu'une bonne stratégie SEO n'est jamais efficace comme cela.

Mais je pense sincèrement que ces filous sont légion. D'ailleurs, si tu veux, je te fais suivre tous les mails d'offres ubuesques que je reçois :-)

Bon, j'arrête, j'en ferais sans doute un article un de ces jours:-)


Vincent 

@Sylvain : OK, pigé ! Cela dit, attention lorsque tu dis "il y a un maximum de charlatans dans ce métier". En effet je pense de mon côté qu'il y a plus qu'un "minimum" de bons SEO. Enfin, on s'est compris ;)

Sylvain 

@ Vincent
Oui, on est d'accord.
Tiens, viens voir le genre de commentaire que je reçois en 2011 !
blog.axe-net.fr/ancre-de-lien-nofollow-dofollow-test-seo/#comment-27896

Et éventuellement ma réponse qui suit

Yokitap@refe 

J'aime beaucoup les interventions de Vincent ! Un grand merci pour cet article qui met bien le doigt là où ça fait mal !

Avec l'explosion des sites personnels comme les blogs ou la nécessité désormais acquise pour une société d'avoir son site, il fallait bien s'attendre à ce que des petits malins tentent de tirer la couverture à eux !

Maison pas c 

c'est vrai qu'il y a pas mal d'escroc, même dans les web agency d'ailleurs !

Tadelakt 

j'aime ton blog sylvain, je vais faire un coup d'oeil de temps en temps,
très bon article, bien clair et détallé, je note les ressources de cet article afin d’approfondir mon niveau en SEO

Emma 

le référencement est tout un univers ! merci pour l'article

Autres trucs à lire :

– Frissons d'espions fripons ! Dans les greniers de la CIA
– J'irai m'asseoir sur vos chaises La chaise musicale de Boris Vian
– C'est du propre ! La Machine Du Voisin
– Le blog Le Blog De Maman Plume par Maman Plume

NEWSLETTER FOR EVER !

©2008-2017 Tribords.com le blog lifestyle de Simon Tripnaux rédacteur web freelance soutien de #CotedAzurNow

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53