Réseaux sociaux : tueurs d'UGC ?

Photo : Réseaux sociaux : tueurs d'UGC ?

C'est bien beau les réseaux sociaux mais ça a tendance à bien assécher les commentaires sur les blogs ...

Si vous tenez un blog, vous savez très bien de quoi je parle : Twitter et Facebook contribuent à dévier les conversations sur leurs supports. Et les commentaires pour un blog, bien qu'on veuille y voir un gentil moyen de discuter avec ses lecteurs, c'est aussi une arme. Les commentaires sont ce qu'on appelle de l'User Generated Content (UGC), soit du contenu créé par les utilisateurs. Et c'est très bon pour le référencement. Pour deux raisons complémentaires :

Le champ lexical et sémantique de votre page s'étend

Si vous parlez de camembert dans un billet, il y aura toujours un commentateur pour répondre d'un air un peu roublard que le reblochon c'est quand même autre chose. Point de vue odeur, texture, tout ça. Voilà, opération réussie : vous qui ne pensiez pas parler de ce fromage là, c'est un internaute qui le fait à votre place. Il enrichi l'étendue des mots utilisés dans la page. Google peut donc confirmer ses tendances de recherche : votre page parle bien de fromages. Vous consolidez la position de cette page, et vous récoltez au passage d'autres visiteurs, c'est à dire ceux qui veulent qu'on leur parle de reblochon. C'est la magie de l'User Generated Content. Et ça porte bien son nom car quand ça marche, moi, je suis content :) Votre longue traîne ne se traîne plus mollement : vous faites du bon trafic. Imaginons maintenant que notre amateur de reblochon vous ai répondu sur Twitter ou qu'il vous retweet en ajoutant son avis, avec un beau hastag #reblochonforever ... vous l'avez dans l'os. Oui, le calcium c'est bon pour les os. Deuxième raison pour laquelle se faire commenter en dehors de son blog c'est la poisse :

Google jongle avec les discussions

L'ami de Moutain View aime bien jouer avec le temps. C'est fièrement qu'il propose des résultats où les fils de discussion d'un forum sont décortiqués, par exemple. Il est clair que l'algorithme de Google repère les zones de commentaires dans les blogs. C'est assez facile à repérer : il y a souvent une ancre en hyperlien pour y accéder, il y a une date, il y a un pseudonyme déjà indexé ailleurs (sur d'autres blogs) et le lien lié à ce pseudo pointe sur le site/blog de l'identité du contributeur. Emballé c'est pesé : c'est des commentaires, il n'y a plus qu'à faire un calcul pour voir qui trouve que cette page est intéressante (puisqu'il y a discussion), et combien de gens s'expriment dessus. Désormais, la fuite des commentaires sur les réseaux sociaux enlève une part de ces avis sur nos blogs. Résultat : des pages qui bougent moins et qui semblent susciter peu d'intérêt ...

Alors c'est sûr, on me répondra que Google indexe maintenant les tweets et qu'en se donnant la peine de compter les retweets et mentions, il doit y avoir moyen de coller un indice de popularité à une page. Mais bon, pour moi la perte est là. Il n'y a pas un jour où je vois passer des avis bien inspirés sur des réseaux ici ou là. Et je ne viens pas pleurnicher là dessus sans moi-même pratiquer avec joie le plaisir de laisser un avis bien inspiré sur un blog. Je le fais parce que pour moi, même si je passe pour le vieux conservateur de service, j'apprécie le retour d'expérience chez moi. Je pense que c'est le cas de tous les blogueurs. Nous aimons être commentés sur notre blog. Alors sans faire la morale, pensez-y quand vous commentez de quatre mots sur Twitter :)
Faites plaisir à vos amis : partagez !
Pinterest
Auteur : Simon Tripnaux

Blogueur lifestyle - Content manager & expert SEO. Mon job, rendre visible et lisible vos projets par les mots. Adepte de l'écriture depuis 1978.

Twitter Facebook LinkedIn

Blogueur ? Auteur ? Rejoignez la rédaction !


Et aussi ...

Revue de liens #2
Hop, deuxième revue de liens hebdo, avec déjà une nouvelle formule ! Au diable les listes, je m'essaye à un style de revue un peu plus écrite pour relater en gros et dans les...

Tweets en papier
Pourquoi ne pas tweeter avec du bon vieux papier ? C'est possible avec Paper Tweet ! C'est ça Paper Tweet : un bloc de feuilles où vous pourrez écrire vos tweets par la seule force de votre...

#Job #SMO #Emploi

beBee, le réseau social made in Europe !
Dans le petit monde feutré des réseaux sociaux, tous les acteurs ne sont pas étasuniens ou chinois ! Découverte de Bebee, un hybride au croisement de LinkedIn et Facebook ! C'est pas tous les jours qu'on voit débouler un nouveau réseau social en France. Ou plutôt, si, mais...

Ajoutez votre avis !

5 avis éclairés

Araen 

Je l'ai donc dit sur Twitter, je soutiens parfaitement ce point de vue. Il est de plus en plus difficile d'avoir un nombre conséquent de commentaires sur son blog, d'autant plus quand on est un minimum actif sur Twitter.
Les gens gens vous répondent "Très bon article, j'ai lolé", ou "C'est de la merde ton truc" (jamais eu par contre :-°) sans prendre la peine de poster en commentaire. Ainsi, la discussion ne s'impose pas et le blog reste mort alors que Twitter récupère votre dynamisme.
C'est beau ce que je dis. Parole d'un twitterien.

PS : Remarque, quand y'a pas beaucoup de commentaires, on peut faire "Oui : avec joie" aux abonnements mails de commentaires puisqu'on sait qu'on recevra pas toutes les 30 secondes un mail nous informant d'un commentaire totalement naze du bulbe.

Guillaume 

Peut-être connais-tu déjà, mais pour les commentaires, il y a des systèmes nouveaux (<a href="www.disqus.com">Disqus</a> ou <a href="js-kit.com... par exemple) qui permettent d'intégrer toutes les réactions sur les réseaux sociaux dans le fil des commentaires, directement sur l'article du blog. Malheureusement, j'ignore si cela change quelque chose pour l'indexation par Google, car ils sont contenus dans un fichier HTML différent, appelé par un Javascript.

Ils présentent également l'intérêt de permettre au commentateur de faire un tweet au moment ou il commente, du coup tous ses followers sont au courant. Il y a donc de belles opportunités de "viralité" dans ce nouveau modèle de discussion.

Quant à la transposition des commentaires sur les réseaux sociaux, je n'ai pas l'expérience pour le confirmer, bien que bon nombre de blogueurs s'accordent à le dire. Mon blog n'a que 2 mois donc je ne peux absolument pas comparer le présent avec une époque "faste" à laquelle les commentaires enflammaient la blogosphère. Ceci dit, je pense qu'avant l'arrivée des réseaux sociaux, il y avait déjà probablement tout un tas de lecteurs "zappeurs" qui ne commentaient que très rarement.

PS : Un détail de vocabulaire sans doute, mais dire que les réseaux sociaux tuent "l'UGC" me gène un petit peu, car ces derniers reposent eux-mêmes complètement sur l'UGC. Mais je chipote...:)

Simon 

Ouais, c'est pas faux ... mais bon ça ferait un titre sur deux lignes si j'ajoute "blogs" ... :) Pour ce qui est de ramener les tweets ici, ces plugins font des liens vers les profils twitter (la boucle se reboucle) et surtout : ici le blog c'est pas un Wordpress et je ne suis pas sûr que ça soit rapide à implémenter comme ça. De toutes manières il faut que je refasse tout le système des commentaires qui ne va pas ici, en autorisant les ancres personnalisées sur les profils avec un antispam où que sais-je ... car il est vrai que commenter sur Tribords c'est pas gratifiant :) Merci pour ces remarques !

Goudie 

Non seulement ça tue les commentaires, mais ça tue les articles, tout court... C'est tellement plus facile de poster un truc sur Facebook depuis son mobile en 2 secondes, que de s'emmerder à faire un nouveau billet sur son blog. Il faut juste tenir bon ! Et moi, j'ai la flemme...

Xavier Je pense que les gens commencent un peu à en revenir de Facebook, la lassitude pointe son nez ... patience !

Autres trucs à lire :

– #SocialMedia #Gadget Flapit, le compteur social IRL
– Glouglou design Salles de bain design
– Un classique en mode geek Monopoly Geek
– Le blog Maman3fois par maman3fois

NEWSLETTER FOR EVER !

©2006-2018 Tribords.com le blog lifestyle de Simon Tripnaux Content Manager, créateur du hashtag #JeudiPhoto et soutien de #CotedAzurFrance

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53