La mobilité du futur, c'est comment ?

#Vroom du #Futur

Manger et bouger, OK. Et demain, on bougera comment ? Tour d'horizon des nouvelles manières d'envisager la mobilité en ce début de siècle technologique !

On va commencer par la vision la plus futuriste des choses, celle qui abolirait tout bonnement la notion de déplacement dans l'espace. L'idée ce serait un peu le Travelling without moving de Jamiroquai, avec les technos actuelles.

Un peu comme dans le film Wall-E de Disney, où des personnages obèses passent leur vie allongés devant des écrans.

Sans aller jusqu'à ce genre d'excès qui résonnent comme un avertissement, on peut en effet imaginer une forme de tourisme qui se développe autour de la réalité augmentée, comme disent les marchands du digital.

Ainsi, un bon canapé design (par exemple un Delorm Design) et un équipement pour réalité virtuelle nous permettra bientôt de voyager dans le monde entier vautré dans son sofa favori. Une paire de binocles cosmiques, un programme de destination, et voilà le travail ! Dans l'industrie porno aussi, ils sont très en avance sur ces questions de réalité virtuelle à haute sensorialité !

On peut aussi estimer que cette manière de découvrir le monde peut parfaitement convenir à ceux qui souhaitent connaître d'autres horizons sans faire peser le poids d'un bilan carbone désastreux du aux voyages en avion.

D'autre part, il y a pas mal de gens qui semblent plus préoccupés par l'image sociale que représente le voyageur dans l'inconscient collectif que la réelle curiosité de connaître un ailleurs bien réel.

Faites le test : demandez simplement d'étayer un peu au delà de "c'était super", et vous verrez les plus fervents amateurs de tourisme planétaire se transformer en limaçon de l'argumentaire tiède.

Bref, il faut parfois chercher à comprendre ce que l'on veut fuir à force de voyager sans savoir pourquoi.

La mobilité du futur, à cheval ?

Une herbe plus verte, peut-être. Bon, revenons-en à nos moutons, voulez-vous ?

Maintenant qu'on a évoqué rapidement les moyens de ne pas bouger tout en faisant penser à notre cerveau qu'on se déplace, venons-en aux vrais moyens de transports.

Et comme vous l'aurez noté, ma sensibilité écologiste va prendre ici toute sa place. On commence par des choses simples.

Voyager solo à moto

Ainsi dans les grandes villes, il est inutile de tomber dans le panneau des guerres économiques entre les taxis et ce bon vieil Uber. Ce ne sont que des voitures après tout, et c'est bien ça le problème. Pourquoi ne pas utiliser un service de taxi moto sur Paris quand on descend de l'avion à Orly ?

La moto se faufile entre toutes les autos, elle est adaptée au transport pour les passagers seuls, qui représentent une grande majorité des voyages d'affaires. C'est un gain de temps évident et un bon geste pour l'environnement aussi, du à la consommation moindre de carburant.

Evidemment, il y a aussi les transports en commun, et eux aussi sont en voie de révolution.

Le vélobus par exemple, c'est une super idée. Quand on voit le nombre de gens qui s'inscrivent à une salle de sport alors qu'ils passent également des heures coincés dans les embouteillages le moteur allumé, il est clair que de telles pistes doivent êtres exploitées.

L'autopartage, c'est sage !

Cela fait maintenant trois bonnes années que je suis abonné au service d'autopartage Auto Bleue sur l'agglomération de Nice. Vous louez des voitures en libre-service, des véhicules électriques Zoé ou iOn.

Déjà, c'est l'occasion de se lancer dans le monde de la voiture électrique et de constater les performances de ces autos.

On utilise régulièrement notre Zoé pour aller en montagne, croisant les regards étonnés de badauds incrédules.

On leur a bien lavé le cerveau, aux gens, leur laissant croire que les voitures électriques tombaient en panne régulièrement. Que les bornes étaient rares, et que sais-je encore.

Un truc super cool également avec les autos bleues de Nice, c'est tout simplement ... qu'elles sont blanches !

Avec de jolies petites ailes sur les portières, il faut bien l'admettre.

Les engins du futur ?

Pour les petits trajets, on a vu déferlé ces dernières années toutes sortes de véhicules étonnants, dont l'hoverboard. Pour vous évoquer le truc dont je parle là, une photo fera merveille :

Photo Hoverboard

Hybride entre la trottinette et le skateboard, ou le surf et le seagway ... On en trouve plein de modèles sur des sites spécialisés comme www.hoverboard-pas-cher.fr et il faut dire qu'il y a l'embarras du choix !

Le joli bleu sur la photo vous coûtera moins de 100 euros, et il a plein d'atouts à faire valoir ! Déjà, les hoverboards sont des véhicules électriques, eux aussi.

Avec des gyroscopes et des capteurs embarqués, l'hoverboard offre une grande stabilité aux gentils utilisateurs. Il m'est d'ailleurs arrivé d'en tester quelques uns sur la promenade des Anglais et je dois dire que c'est assez bluffant.

Ce type de transport plutôt urbain se répand à grande vitesse dans nos riantes cités et je croise régulièrement des gens qui les utilisent pour se rendre au boulot, faire des courses, et d'autres épopées domestiques passionnantes.

Voyager plus nombreux et moins cher ?

Comme déjà évoqué dans ces pages, les solutions de mobilité intelligentes passent aussi par le covoiturage, qui se spécialise fortement sur les trajets courtes distances depuis l'avènement de startups comme Hupp et une prise de conscience écologiste grandissante.

Soit les véhicules se dimensionnent à la taille de nos modes de vie individualistes, soit les voitures qui offrent de la place sont exploités au maximum de leur potentiel.

Une logique plutôt saine qui commence d'ailleurs à s'appliquer à tout un tas de domaines, comme le cobaturage par exemple, le partage de bateaux !

Si tous ses sujets vous passionnent follement, je ne saurai trop vous recommander la saine lecture du blog des transports du futur de l'ADEME.

Et vous, vous l'imaginez comment la mobilité du futur ?

Propagez ce billet sur les réseaux :
Pinterest
Auteur : Simon Tripnaux

Blogueur lifestyle - Content manager & expert SEO. Mon job, rendre visible et lisible vos projets par les mots. Adepte de l'écriture depuis 1978.

Twitter Facebook LinkedIn

Blogueur ? Auteur ? Rejoignez la rédaction !

Picsario Photos On Demand

Picsario.com
Les banques d'images ont leurs limites ; la créativité et l'authenticité. La solution Picsario permet aux créateurs de contenus ou community managers de demander des photos uniques via des briefs, des mini scénarios et des castings sur-mesure. [clic!]


Et aussi ...

urbanovore

Air de Prague
Un bon produit WTF pour les voyageurs en chambre ... Vous aimez Prague ? Oui : la ville de bohême, chez nos camarades tchèques. Voilà le souvenir ultime...

Dépôts / photos
Une série photo sur les quais d'embarquements des camions ... Une esthétique industrielle, un brin triste et qui raconte mille histoires en creux. Celles de cagettes...

Merci l'école !
Allez, on ne va pas se le cacher : on y a tous été ! Où ça ? Ben à l'école pardi ! Collège, lycée, université ou grandes écoles, nous avons tous (ou...

1937 BMW R7
Une bien belle moto, parfois simplement considérée par les puristes comme la plus belle moto au monde ... et de tous les temps ! Quelques photos de la BMW R7 année 1937 ...

Ajoutez votre avis !

7 avis éclairés

Taxi Moto 

Merci pour l'article

Voyante 

Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !

Sharinna 

Félicitations, continuez votre beau travail. Je vais revenir et faire de la pub pour votre site. voyance par mail en ligne - http://www.mon-site-voyance.com

Voyance gratuite par mail 

Mes meilleures félicitations pour votre superbe site ! Parfait !!!

Moto Taxi Orly 

on avance sans arrêt

Chauffagiste 94 

Mercii

Chauffagiste 94 

Mercii Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !

Autres trucs à lire :

– Abus de richesse Visa Infinite Exclusive
– Poésie numérique Okidoki TV
– Let it Bee Bee Nature
– Le blog Begeek par Benjamin Romei

NEWSLETTER FOR EVER !

©2008-2017 Tribords.com le blog lifestyle de Simon Tripnaux rédacteur web freelance soutien de #CotedAzurNow

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53