Les mailings sont nos amis

Photo : Les mailings sont nos amis

Il faut les aimer aussi ! Parmi tous les moyens de promouvoir un site, bien peu parmi les sites de PME et PMI utilisent l'emailing. Ou en d'autres mots : l'usage de la newsletter, l'email promotionnel, le rappel aux actualités qui permet aux visiteurs d'un jour de se transformer en visiteurs réguliers. Mais faire une newsletter n'est pas à la portée de clic sans rien faire !

Il faut penser à sa communication globale et envisager la newsletter comme un lien entre vous et votre panel d'internautes. Ce seront biensûr des internautes déjà intéressés à priori, puisqu'ils se sont déjà donné la peine de s'inscrire à la base de données de votre newsletter. Vous aurez pris soin de collecter les informations nécessaires uniquement : bien souvent l'email suffit.

Si votre mailing est issue d'une base comme une base de données de clients par exemple, vous pourrez alors puiser dans les autres champs des données, pour personnaliser par exemple vos envois avec les noms et prénoms. La base reste cependant l'email seul, et c'est déjà bien suffisant dans le cadre de relances ponctuelles.

Pour les sites en phase de lancement disposant d'une campagne offline (publicité magazine, communiqués de presse, buzz ...), il est très intéressant de placer dès les débuts de construction du site une page d'attente avec un formulaire pour collecter des adresses email. Vous pouvez ainsi inviter les internautes a "être prévenu par email dès l'ouverture du site". Grandiose !

Alors maintenant que vous avez tous ces beaux emails, que faire ? Dans un premier temps, dès la phase d'inscription, faire valider l'email qui s'est inscrit pour qu'il soit considéré comme clean, c'est à dire "double opt in". On peut aussi considérer l'adresse valide en simple opt in, mais c'est de plus en plus mal vu par les hébergeurs, et les antispammeurs en tous genres.

Passons maintenant au vif du sujet, la newsletter en elle même. Il est d'abord important de souligner qu'un envoi pertinent donne d'excellents résultats et peut vous donner un apport important de visiteurs supplémentaires dans vos statistiques. Ce phénomène se vérifie alors sur une durée de 2 à 3 jours. Le mailing est donc un outil marketing précieux, c'est pour cela d'ailleurs qu'il y a tant d'abus. Nous allons aujourd'hui nous pencher sur le contenu en terme d'idées en laissant de coté les aspects techniques et sémantiques d'un bon mailing.

Envoyez avec pertinence

Alors qu'est ce qu'un envoi pertinent ? Il y a deux écoles et deux manières d'agir à ce niveau : le martelage et le rappel. Le martelage est assez pratiqué par les sites ecommerce qui reprennent les schéma classique de la grande distribution où il y a toujours une promotion, un anniversaire, une spéciale printemps où autre chose à annoncer. Ces newsletters ont tendances à exaspérer mais ont l'avantage de focaliser la réponse aux questions de l'internaute sur votre offre. Si un jour il a besoin d'un produit que vous offrez, il pensera tout de suite à vous tellement vous l'aurez épuisé par avant. Attention, l'effet peut être inverse, mais ça ne coutera tout au plus qu'une désinscription. Ou une plainte en abuse. A manipuler avec précaution sur une base dont on est certain de l'implication positive. On peut diminuer les risques d'avoir des mécontents en compliquant le processus d'inscription en partant du principe qu'un formulaire complexe à remplir est une plus grande implication, donc une perception plus positive du site.

La seconde méthode est de placer des envois à des moments beaucoup plus espacés dans le temps, voire des envois uniques ou avec un seuil de relance. Cette pratique est plus respectueuse de l'internaute et aussi un brin plus timide. Vous ne forcez pas la main, ce qui peut être perçu positivement mais peut aussi vous mettre dans l'ombre face à des concurrents moins délicats. Dans un environnement à faible concurrence, c'est donc la solution la meilleure. Tout est question de philosophie, il n'y a pas de règles établies pour le choix de la cadence, sachez juste ne pas trop abuser du bouton "envoi" pour ne pas épuiser votre base, y compris les fidèles qui vous ont fait confiance.

Mais tout ceci ne nous dis pas que mettre dans cette newsletter, que raconter à l'internaute lambda ? Nous partirons du principe que votre société ou votre service n'a pas d'actualité à priori palpitante. Ce n'est qu'un exemple, je me doute que vous avez de quoi dire :) Il faut donc trouver une incitation positive pour l'envoi du mailing. Toute modification du site, des prix ou des stocks des produits (nouveautés) est une information à mettre en avant. Les articles du blog sont à passer dans la newsletter aussi. L'annonce d'une date importante puis un rappel le jour de la date venue est une bonne scénarisation pour un évènement. D'autres moments cruciaux dans l'année sont par ailleurs inévitables : les voeux de fin d'année. Ils sont une occasion parfaite de se rappeler au bon souvenir d'un client ou d'un prospect.

D'une manière générale, l'écriture d'une newsletter obéit aux même règles que pour un site. A savoir des grands titres, une à deux phrases d'accroche/d'approche qui donnent l'explication complète du sujet (sans effets de suspens : aller à l'essentiel), puis, en plus petit, les explications plus détaillées. Il va de soi que la quantité suffisante de texte est très importante, pour des raisons techniques que nous verront une autre fois, mais aussi pour que l'internaute aie une matière à répondre positivement (ou non) à votre message. Enfin, le plus important au delà, et même "en dessous" du message : faites des mailings cliquables !
Propagez ce billet sur les réseaux :
Pinterest
Auteur : Simon Tripnaux

Blogueur lifestyle - Content manager & expert SEO. Mon job, rendre visible et lisible vos projets par les mots. Adepte de l'écriture depuis 1978.

Twitter Facebook LinkedIn

Blogueur ? Auteur ? Rejoignez la rédaction !


Et aussi ...

Gmail c'est la loose !
J'avais dans un coin de l'esprit l'envie de bloguer mon incompréhension face à la domination de Gmail dans la blogosphère ... et hier Google me donne raison : Gmail, c'est vraiment pas pro ! Car Gmail c'est finalement l'équivalent de l'agenda de l'amicale des pompiers. Ou le calendrier si vous...

Google Browser Size
Un nouveau service pour les webmasters lancé par Google : Google Browser Size ! A quoi sert Google Browser Size ? A mettre en valeur avec un simple calque les zones d'intérêts pour...

J'aime le GIF
J'aime le GIF c'est un site satirique qui se paye la fiole des GIFs animés en nous offrant une page pleine de ces monstrueuses images animées ... Une belle collection de gifs animés kitchs à souhait ... Attention aux épileptiques et esthètes toutefo...

Trafic : des visites avec votre email !
Vous voulez augmenter les visites sur votre blog ou sur votre site ? Hé bien je vous file une astuce qui marche super bien pour faire grimper vos stats : votre adresse email. ...

Ajoutez votre avis !

5 avis lumineux

Mailing post 

Je suis de votre avis la pertinence demeure le point essentiel à garder en point de mire quand on doit réaliser un envoi vers des destinataires multiples.

Sinon c'est tout simplement inutile et désagréable

Toto48 

je suis de votre avis

Fichier clie 

La pertinence est la clef dans tous les supports de communication du web au papier en passant par la télé. Merci pour votre article.

Electricien  

Des destinataires multiples c'est à dire contacter de nouveaux clients pour votre Business, c'est à dire un nouveau Portefeuille Entreprise, mais, il faut faire attention aux Spams. Google peut capter une grande masse de mail sortant d'une unique adresse vers plusieurs nœuds et prends ça comme Spam.

Vitrier leva 

La pertinence est la clef dans tous les supports de communication du web au papier en passant par la télé. Merci pour votre article.

Autres trucs à lire :

– #Startup #Nice06 #Photo Téléportez votre regard avec Yoobiquity !
– #pop #musique #culture Like a Madonna
– Pandas cyclistes ? Vélo en bambous
– Le blog Social Media Pro par Baptiste

NEWSLETTER FOR EVER !

©2006-2018 Tribords.com le blog lifestyle de Simon Tripnaux Content Manager, créateur du hashtag #JeudiPhoto et soutien de #CotedAzurFrance

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53