Les visages de Lowhën

Photo : Les visages de Lowhën

Des yeux qui vous matent. Des tas d'yeux, de toutes les formes et de toutes les couleurs. Des visages à profusion, des courbes et des lignes tranchées. Au détour de la place Sainte-Anne, un petit nid rempli d'yeux s'est blotti dans les murs séculaires de l'Ecusson, à Montpellier ...

Et soudain la pierre blanche laisse chanter les couleurs, sur fond de polystyrène. La scène fait d'abord penser à un voyage. Une maison qu'on emménage, une roulotte bigarrée de quelque artiste en résidence.

« La peinture c'est des émotions à l'état brut, ça passe ou ça passe pas. » Toisés par des dizaines d'yeux multicolores, pour nous, ça passe. Plutôt bien, même. Petit temps de réflexion, Lowhën ajoute : « la peinture doit aussi faire travailler l'imaginaire du public. » Les fenêtres de l'âme, c'est bien les yeux, non ? On se pose un instant, on regarde. Il y a quelques jours, un gars aussi est passé par là. Il a vu dans les visages de Lowhën une retranscription de Levinas. Instant de silence, on pèse le poids de cette analyse, un peu penaud quand même. Chacun fait son film, voit les formes à sa sauce. L'imaginaire du public travaille aussi, donc. Tout autour de nous n'est que visages. Et en fond musical, les percussions de Guem.
Lowhën H
Du haut de ses 28 ans, Lowhën H est attentive au regard des autres. Aux regards sur son travail, bien sûr, mais aussi aux regards, aux yeux. Quelques unes de ces oeuvres sont des portraits sensibles, perceptifs, faits de petites allusions et d'une bonne dose de feeling. Une bonne vingtaine de tableaux s'alanguissent aux murs ou grimpent au plafond de son atelier. Et ce ne sont pas toujours des toiles. Bois, verre, polystyrène, carton... « j'aime bien la récup' » résume-t-elle. Idem pour les outils, Lowhën adopte le mélange des genres et des matières. Acryliques, huiles, pastels, collages... Les cloisons, c'est pas son truc. Il y a bien des années déjà, les Beaux-Arts, ça n'a pas été son truc non plus. Dès qu'on lui impose quelque chose, elle ne peut plus rien faire. Alors depuis deux ans, elle fait sa peinture, sérieusement.

Son atelier « voire plus » n'est ouvert que depuis un mois. Ouvert parce qu'elle le veut ainsi, et qu'elle aime aussi, par moments, travailler dehors, dans la rue. Un mois et déjà une brassée de visages à vous dévisager. Prolifique, donc. « Je ne peux pas commencer un truc sans le finir tout de suite ». Alors elle travaille, « beaucoup la nuit, quand il n'y a pas un chat dehors », et en musique. Ces temps-ci, elle a fait des visages criblés d'œils ovales, égyptiens, carrés, ronds, tristes ou gais... avec toujours le même rituel. « Tout part toujours de l'œil gauche », puis les traits du visage viennent se greffer autour, déstructurés, lisses ou contrastés. Et parfois, au dessus de l'œil gauche originel, un autre iris. Cette fois, c'est celui de la peintre.

" Si ils partent, c'est bien, mais c'est pas l'objectif premier ". Pas une galerie. Ici, c'est l'atelier. De pour de vrai, avec les pots de peintures, la poussière, l'accrochage farfelu... "voire plus". Des expositions, il y en a eu, déjà, quelques unes. Deux années de suite à l'espace Nogaret dans le cadre de la Gay Pride, et quelques petites expos ici et là. Alors pour être sûre que ses portraits sensibles soient à leur place, elle ouvre les portes de son atelier perso. Peut-être le trouverez-vous, vous aussi, au détour de la place Sainte-Anne.

Le site de Lowhën H
Expert du clic ? Prouvez-le :
Pinterest
Auteur : Simon Tripnaux

Blogueur lifestyle - Content manager & expert SEO. Mon job, rendre visible et lisible vos projets par les mots. Adepte de l'écriture depuis 1978.

Twitter Facebook LinkedIn

Blogueur ? Auteur ? Rejoignez la rédaction !


Et aussi ...

Exposition 400 ml à la Maison des métallos
L'art urbain sur les supports comme les murs de nos riantes cités ... et aussi les arts graphiques sur l'outil ! 400 ml c'est la contenance d'une bombe aérosol ... Expo à Paris, cet été ! Gautier Jourdain, passionné d'art contemporain, a constitué une collection unique en invitant 400 artiste...

#BXL #HomeSweetHome

Johanna Medvey
Petites perles graphiques découvertes à l'instant ... les images de Johanna Medvey subliment les maisons de Bruxelles ... Cela fait un bail que je ne vous ai pas bassiné avec un petit billet qui évoque Bruxelles, cette cité su...

Tricycle rouge ...
Il a une ligne toute en souplesse, ce tricycle ! Un concept graphique qui fait le tour du web esthétique en ce moment ! :) Baptisé Its not always easy to tell whats real and whats fabricated soit ce n'est pas toujours facile de...

Ajoutez votre avis !

1 avis pour le moment

Isa  

Cet article m'a permis de découvrir une artiste originale et talentueuse, je vais faire une visite sur son site pour voir une peu plus de ses oeuvres.

Autres trucs à lire :

– TheyAreTheWords Muriel Vandermeulen, le verbe d'abord !
– #USA #Shopping #Fooding Manger américain en France ? Il y a un site pour ça !
– Ou compter les moutons ? C'est l'heure de faire dodow !
– Le blog Camellia Burows par Camellia Burows

NEWSLETTER FOR EVER !

©2006-2018 Tribords.com le blog lifestyle de Simon Tripnaux Content Manager, créateur du hashtag #JeudiPhoto et soutien de #CotedAzurFrance

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53