Les dyslexiques du référencement

Moi être référenceur

Un petit moment pour déverser ma consternation numérique ... ça faisait longtemps !

Bon, d'accord : le titre est un peu provoc' ... Comme certains d'entre mes gentils lecteurs le savent, j'ai de temps à autres quelques propos assassins que je balance par ici, sans méchanceté aucune car ils suivent juste le fil de ma pensée. Ce fut le cas il n'y a pas longtemps à propos de Wordpress : le dogme qu'il représente ne semble pas faiblir dans les esprits. Et pour l'instant, je vais m'en prendre aux apprentis SEO de tous poils qui surgissent de nulle part et, trop souvent, d'une furieuse pulsion cupide à peine voilée. Le graal du référencement pour lancer toutes sortes de bonnes affaires sur le web et son mythe promulgué à tour de bras par les mauvais blogueurs vendeurs de vent a fait son œuvre ...

De qui je veux parler exactement, là tout de suite ? Des édifiantes personnes qui prétendent référencer dans les règles de l'art avec une syntaxe qui flirte avec la malcomprenance avancée. Ils ont compris les ficelles et grands principes, certes. Mais les voilà lancés à toute allure vers une course où la recette est appliquée avec la délicate saveur de la restauration rapide. A forte dose, on frôle l'écœurement.

Pour le dire plus abruptement encore : des bidouilleurs qui ne savent pas aligner deux phrases. C'est acceptable sur le skyblog de votre petite cousine, encore que toutes ces images de chatons calins sont assez insupportables, à la longue. Cependant quand il s'agit de représenter une marque, un client, une entité, il est de bon ton de s'exprimer avec un minimum de cohérence. Vous commencez probablement à entrevoir ce dont je parle, ces descriptions hasardeuses dans les pages des annuaires, ces communiqués de presse drolatiques ou ces commentaires édifiants sur nos blogs ...

Ces textes sont parfois surréalistes et leur simple lecture attentive est déconcertante : ils peuvent aller jusqu'à desservir le site cible en baragouinant des inepties sans le moindre sens. J'ai ainsi lu dernièrement la jolie formule Vous serez presque totalement satisfait de nos services !

Là où mon désarroi glisse doucement vers une forme de désaveu plus appuyé, c'est quand les faits s'entêtent à me donner raison. Et que cette forme de linking à l'arrache perdure pourtant. On aura beau leur envoyer des pandas, des pingouins et bientôt des licornes : rien à faire, les apprentis ne se repentent pas ! Dans les blogs, cela peut dégrader grandement le niveau d'une page quand le taux de niaiserie dépasse la quantité de prose de l'auteur. Alors comme de bien entendu je ne voudrais pas passer ici pour le censeur de service qui ne supporte pas que les gens s'expriment avec leurs moyens. Je fais d'ailleurs pas mal de fautes d'orthographes et ne m'en cache pas le moins du monde. Toutefois quand on se dit référenceur je pense qu'on devrait avoir conscience que c'est une discipline dont le verbe est le moteur. Et je ne dis pas ça que pour faire un bon mot.

Parce que franchement, quel plaisir ou quelle fierté personnelle peut on tirer de la pratique qui consiste à balancer intensivement n'importe quoi et tartiner des kilomètres de bouillie dans le seul espoir d'obtenir un maigre lien ? Si la dimension un brin littéraire n'existait pas dans nos métiers, ce serait tout bonnement effroyable. Seuls les logiciels à publier des inepties régneraient en maître sur des pages où même les discussions sur la blogosphère serait anéantie par le découragement de devoir se cogner des robots imbéciles.

Je l'ai déjà balbutié sur ce même blog : le référencement à mes yeux, c'est un peu la revanche des littéraires : une place de choix pour un grand nombre qui ne peuvent pas tous prendre le temps ou la folie de devenir auteur pour de vrai. Aimer écrire relève d'une subtile alchimie dont l'envie d'être lu et compris fait amplement partie.

De là, aligner des mots en poussant l'optimisation jusqu'au ridicule ne rend probablement pas service aux propriétaires des sites auxquels sont associés ces babillages lénifiants. Parfois même, dans l'indicible de la fainéantise, le sacrilège d'un texte bâclé vient s'épancher sur une fiche produit ... J'ai même lu, et nous ne sommes pas seuls, des contenus soigneusement vendus par des prétendus rédacteurs web qui n'ont pas froid aux yeux ; pour ce qui est du reste la molle tiédeur de leurs textes fades et truffés de fautes fait frissonner là, le long de la nuque, comme dans un moment de stupeur au creux d'une nuit d'hiver sans lune.

Toute cette énergie dépensée à générer des contenus approximatifs sans prendre la peine de valoriser réellement l'objet finira par donner de la fibre optique à retordre dans les années à venir. Quand nos gentils petits camarades ingénieurs de chez Google viendront laisser fuir quelques infos croustillantes sur l'intelligence artificielle, le bal des pleureurs viendra encore déverser son flot de victimes éplorées sur les forums.

Peut-être que ce que je raconte là trouvera un écho chez quelques uns, ou le lever de bouclier massif des défenseurs de la liberté de faire ce qu'on veut. Les acteurs du web qui me lisent d'un oeil seront probablement d'accord pour dire que la masse de contenus textuels hébergés sur le web est de plus en plus le fait de référenceurs dopés à la formule content is king qu'ils appliquent par la quantité. Du contenu frais, toujours plus, plus vite. L'indice de confiance des sites qui sauront émettre des contenus vite et bien jouera probablement à l'avenir un rôle primordial dans les algorithmes tant redoutés.

Quelques clics pour partager :
Pinterest
Auteur : Simon Tripnaux

Blogueur lifestyle - Content manager & expert SEO. Mon job, rendre visible et lisible vos projets par les mots. Adepte de l'écriture depuis 1978.

Twitter Facebook LinkedIn

Blogueur ? Auteur ? Rejoignez la rédaction !


Et aussi ...

Suspens : la revanche des blogs ?

Twitter ou Facebook : l'exode a commencé ?
Saturation, procrastination : l'infobésité signera la fin du micro-blogging ? Un petit billet dans l'air du temps mauvais, des vents qui changent et d'un petit je ne sais trop quoi que...

TLMEB : 2ième et 4ième
Ayé on est entré dans le classement de Tout le monde en blogue dont je vous ai parlé il y a quelques pixels de cela ... ... dans la catégorie Culture Web en 4ième position et en 2ième dans la catégorie Culture Web France...

Ajoutez votre avis !

41 avis à lire

Olivier 

Je partage totalement ton avis. C'est marrant, je l'ai exprimé un peu différemment sur mon blog récemment, dans un article qui invite à en finir avec la production de contenus pour en revenir à la création...

Chob 

Un article comme on les aime !
Parlons peu parlons bien, j'ai une maîtrise de lettres, tu m'embauches pour faire du SEO ? ;-)

Seo10 

Merci beaucoup pour cet article et je vais la partager sur facebook

Avrio 

Après un Master en Sciences Humaines, j'ai décidé de me réorienter dans la rédaction web. J'ai fait une courte formation en école, que je complète en menant une veille intense et acharnée pour comprendre tous les rouages et leviers de ce métier...Et j'apprends ! Et ça me passionne. Le web est "de tous", "pour tous" et c'est aussi ce qui le rend si puissant. Mais à force de répéter partout qu'il faut soigner son contenu (mots clés, pertinence pour la cible, originalité, etc) pour le SEO, on oublie parfois de préciser que REDIGER du contenu n'est pas à la portée de tous...et que c'est UN METIER pour lequel il faut DES COMPETENCES.
Bref, à défaut de m'apprendre quelque chose, ton article m'a bien fait rire...merci :)
Mention spéciale pour le "Vous serez presque totalement satisfait de nos services !" que je trouve très bon !

TiPi Com and 

Je ne peux qu'abonder dans ton sens. D'ailleurs, ta prose est poétique et très agréable à lire.
Cela me fait penser à un prestataire social qui pense de la manière suivante : si 80% de mes contacts ne sont pas convertis et que donc, seuls 20% m'apportent un bénéfice, autant que je cherche à maximiser ce bénéfice par la quantité.
Chercher la qualité, la qualification du prospect, c'est du travail inutile n'est-ce-pas ?!

Luxury real  

C'est malheureux de voir la langue française sacrifiée sur l'autel du SEO, et ça risque de durer tant que la quantité aura plus de poids que la qualité. Il suffit de voir certains sites qui rank en 1ère page dont le texte est une soupe de mots clés indigestes et cela malgré toutes les mises à jour.

Arn0ld 

J'ai beaucoup aimé vous lire! Un grand merci pour l'article!

Coloriages H 

Un coup de gueule sous fond de poésie, il est beau ce texte, tu as le phrasé qui frappe !! Et puis de toute façon, tu as raison !!!

Goal 

C'est clair que pas mal de textes dans les annuaires ou les CP, pour prendre juste deux exemples, font mal aux yeux, puis au cerveau. Mais bon, tant qu'ils seront validés, je ne vois pas pourquoi leurs auteurs arrêteraient d'en faire d'identiques à la chaine...

Coque iPhone 

Lol tellement vrai. Certains sites de communiqués en ligne prennent même la peine de demander aux posteurs de vérifier que leurs textes aient bien une signification pour le commun des mortels ^^

Tuto Word 

Salut,
Un super article, je viens de découvrir votre blog et je l'aime déjà.
Je fais faire un grand tour dans votre blog, en attendant je te souhaite un bon courage et merci.

Bon Continuation.

Rédaction we 

Ah tient, à peine que je viens de découvrir cet blog que j'en suis déjà tombée amoureuse!
Je trouve aussi que tu écris très bien, ça fait plonger dans une ambiance magique ces propos assassins (que tu le dis si bien)

Julia 

Merci pour cet article, je suis tout à fait d'accord avec toi. Il est bon parfois de remettre les pendules à l'heure et de se décharger de ce genre de réflexion.

Jeu princess 

Faire quelques fautes c'est pas très grave, mais ne pas savoir aligner dix mots pour faire une phrase correcte, là ça devient plus gênant. Ce qui est sur c'est que certaines personnes ont préféré dans leur jeunesse l'école buissonnière à l'école tout court :-)

Simon 

@Chob : envoie moi ton CV par mail, on sait jamais ...

Titi@guitar. 

Article plus qu'intéressant, j'aime cette vision des choses :)

Maison Saint 

Je suis d'accord avec la vision présentée dans l'article. Mais en même temps, le référencement devient extrêmement limité. Et puis certains clients ne veulent pas qu'on touche à leur contenu. Alors, certes, cela n'empêche pas de faire des CP et des descriptions pour les annuaires bien écrits, mais on entend aussi ici ou là que les annuaires pourraient desservir plutôt que l'inverse...

Toilettage c 

Un article très bien rédigé.Vous avez choisi un sujet très pertinents et assez important.

Transfert su 

Pour ma part je fais des articles spinnés sur les sites de communiqués de presse. Cependant comme je suis un maniaque, je relis la version avant de la publier et je corrige les éventuelles incompréhension et fautes générées par le spin.

Il faut dire que tout comme vous probablement les fautes et le langage sms me font bondir de mon fauteuil !

Assistance i 

c est avec beaucoup de plaisir que j ai lu ton article ... le titre n est pas si provocateur que ca .... lol Avant de penser au référencement il y a beaucoup de choses a faire avant: soigner son contenu,corriger les erreurs HTML (on ne peux pas référencer un site web correctement si le code html est pourrie) mettre en place les balises de niveau ..... malheureusement certain oublie un peu trop vite ces regles essentielles .

Livret éparg 

l'article est assez long, tu as eu de la chance car j'ai tout lu, ce que je ne fais pas souvent. je partage ton avis, il faut respecter les gens qui doivent lire les articles, commentaires etc. il faut s'adresser à google et aux internautes, les gens dont tu parles ne se soucient que de google, mais il ne savent pas que google cherche à satisfaire les internautes, licorne viendra lol

Logo 

Là est toute la subtilité du SEO : séduire les moteurs tout en ne négligeant pas l'internaute.
J'ai bien aimé ton titre provocateur !

Femmes de mé 

Je pense qu'aujourd'hui avec Pingouin, il n'est même pas nécessaire de rédiger un article totalement optimisé car Google met en avant les lecteurs (internaute). Donc pour ne pas être pénalisé, il est même préférable de rédiger pour les humains. lol

Assistance i 

Un question sur le nouveau pingouin démoniaque,ce nouvel algorithme pénalise t il les liens en Dofollow combien je peux en faire en moyenne par jours ...
Merci

Anne (kinesi 

Oui, ça pique les yeux les commentaires écrits n’importe comment.
Ma baume à moi? Me balader çà et là sur les commentaires Youtube.
Les "petites" fautes de syntaxes des commentaires Wordpress paraissent ensuite plus douces, presque pardonnables.

Drone 

Toujours penser au contenu bien entendu, et surtout à son apport pour l'internaute. C'est le nerf de la guerre, le reste suit naturellement.

Stef 

Bonjour.
Des comptes à régler donc ?
Utilisateur Wordpress, vrai dyslexique (qui est une vraie maladie au passage) et pas du tout fier de certains articles de mon coté, mais ça va, me sens pas trop concerné ...
Mais une chose est sûre pour moi: plus on écrit, plus on y prend du plaisir et mieux on le fait.
Et de mon coté, j'ai arrêté d'essayer de piger ce que Google attend.
Le point de vue intéressant d'un pro donc, qui m'encourage à continuer ce que j'ai décidé de faire depuis un moment : écrire comme si c'était pour mon gamin. Tant pis, si ça ne sera jamais du Victor Hugo ...
Bon article, merci.

Anthony 

Le "vous serez presque totalement satisfait" résume à lui seul l'idée véhiculée par l'article. Ce serait drôle si ce n'était pas désolant... Et oui web rédacteur c'est un métier ! N'est pas un pro du SEO qui veut...

Création sit 

Un super article ! Je conseille toujours les internautes de passer par une agence web marketing pour créer ou réferencer un site web.

Agence web m 

"La revanche des littéraires", c'est vraiment comme ça que je conçois le métier de SEO également. Et il est vrai qu'il est navrant de voir autant de personnes spammer les blogs avec des commentaires médiocres. Le pire, c'est surtout de les modérer. Le ""vous serez presque totalement satisfait" est tout simplement génial, j'ai bien ri ! Merci pour cet article.

Jeux Précomm 

bien très intéressant ! quelle belle plume vous avez les mots qui tuent enfin les phrases bien tournées, je suis tombé sur ton article capitaine commerce. très instructif !

Lenticulaire 

le SEO ne respecte pas trop la langue française, les textes des SEO empruntent souvent des styles assez insolents, on a du mal à comprendre.
je crois qu'on devrait commencer par être communicatif en parlant français

Communiqués  

Bonjour,

J'arrive un peu comme un cheveux sur sur la soupe pratiquement 1 an après la publication de l'article, mais je confirme vos propos et j'irai même plus loin: il n'y a malheureusement pas que les apprentis référenceurs qui pondent des textes sans queue ni tête.
En effet, je suis éditeur de sites de communiqués de presse et régulièrement des soit-disant professionnels du référencement (ils facturent leurs prestations en tant que tel à leurs clients abusés) me soumettent des textes rédigés en ce que j'appelle du "petit nègre" dont on a bien du mal à en comprendre le sens réel!
Ce n'est pourtant pas faute d'insister sur la qualité des textes soumis dans les règles éditoriales!

Cordialement,

Bruno

Mon Coin Des 

Je ne me lasse pas de lire cet article ! Pour moi ce serait un peu l'inverse : j'ai tendance à délaisser le SEO au profit d'une jolie prose... Je suis un irrécupérable du référencement...

Paixnajat 

On ne peut vous contredire car vous êtes le mieux placé pour parler de ce sujet. Vous êtes tout de même exigeant, vous avez raison; tout ce qu'on peut lire de vous le prouve.On se régale et je ne suis certainement pas la seule à vous le déclarer. Mais ne devrions-nous pas laisser la liberté aux autres de faire avec leurs moyens de bord? Vous me mettez le doute.

Titi 

Je ne sais pas si mon commentaire sera splendide comme il est demandé lorsqu'on veut en laisser un, mais effectivement, un peu partout sur le web, on en trouve pas mal de déplorables (et quelques perles bien plaisantes à lire aussi) !
En ce qui concerne le titre, il n'est pas bien juste pour les vrais dyslexiques puisqu'eux, n'ont pas le choix... Les "référenceurs" qui utilisent des robots pour faire leur prose, sans même bien souvent relire ce qu'a pondu la machine, et qui font payer "ce" service à leurs clients, eux ils l'ont le choix ! Celui de faire de la merde ou de la prose de qualité !
Comme j'ai pu le lire dans différents avis, personnellement je trouve aussi que c'est une belle revanche pour les littéraires !

Tadelakt 

j'aime la photo, mais j'ai remarqué que tous les articles du référencement ou du SEO ont des photos classique noir et blanc, je trouve ça sympa

Plombiers-pa 

Oui, ça pique les yeux les commentaires écrits n’importe comment.
Ma baume à moi? Me balader çà et là sur les commentaires Youtube.
Les "petites" fautes de syntaxes des commentaires Wordpress paraissent ensuite plus douces, presque pardonnables.

Olivier 

J'aime pas le titre , car je suis dyslexique et que je trouve toujours déplorable des personne qui juge .. notre maladie

l'article est très bon , pour ma pars je me bas tous les jours avec mes fautes d'orthographes certain s'en branle et fond du pourri comme vous le mentionner , mais les vrais dyslexique ce batte contre sa :) à ou a , ce ou se , ces ou c'est.

Votre vision est belle dans le sens ou beaucoup font du taf bâcler ça je l'avoue !

Je suis entièrement d'accord avec un commentaire au dessus qui mentionne ça :

En ce qui concerne le titre, il n'est pas bien juste pour les vrais dyslexiques puisqu'eux, n'ont pas le choix...


Simon 

Olivier : à mon sens, j'ai utilisé cette formule comme lorsqu'on écrit que l'information atteint l'obésité sur les réseaux sociaux, par exemple. C'est en effet maladroit pour les personnes concernées, et j'en connais d'ailleurs une qui a su surmonter au fil des années ces difficultés. En pratiquant. L'important, c'est de vouloir être compris. Par les humains, pas par les robots uniquement.

Danie 

Je suis très contente de votre excellent site, il est très intéressant !!!

voyance gratuite par mail - www.votre-...

Autres trucs à lire :

– Le bankster a les crans Le Capital [film]
– Chic'n'Drache La pluie est Belge
– #Interview #Politique #Journalisme Le verre politique, la campagne présidentielle vue autrement !
– Le blog Loca Love par Loca Love

NEWSLETTER FOR EVER !

©2008-2017 Tribords.com le blog lifestyle de Simon Tripnaux rédacteur web freelance soutien de #CotedAzurNow

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53