Les 3 titres, le spam et le SEO

Photo : Les 3 titres, le spam et le SEO

Il n'est pas rare de trouver dans la presse papier une vraie créativité et une affection certaine pour les bons mots. Sur le net, le roi Google a lissé le comportement de chacun, référencement oblige, qui formatent des titres informatifs, chocs, et pas vraiment subtils ...

A mes tous débuts du web, vers 2000, j'animais un site 2.0. Car oui, il y avait déjà des commentaires, et même déjà un fil RSS. C'était un Spip qui motorisait tout ça. A cette époque bénie où les places n'étaient pas tant squattées donc, disais-je, nous étions une bande de lurons à écrire comme pour un fanzine, avec drôlerie et espièglerie.

Quelques titres (ou alors tous) n'avaient rien à voir avec le sujet traité, avec un clin d'oeil, un jeu de mot, etc ... On en trouve encore quelques vestiges sur tribords. Chaud ! c'est aux moines !, Le mal a de l'imaginaire, Sercq moi fort, Sicilia que je veux !, etc ...

Bon, où veux-je en venir ? Tout simplement aux titres de nos posts, billets, articles, et autres buzzeries sociales. Pour une bonne indexation, nous avons 3 niveaux de titres : la balise < title > qui donne le titre du site, l'url qui-est-maintenant-rewritee-avec-soin un peu partout, et enfin, la balise H1 ou H2 pour... le titre de l'article ! Celui que lit très certainement le lecteur lambda, et certainement celui-là seul.

Pourquoi ne pas travailler les sites en permettant à ces trois niveaux d'être différents ? Très souvent, les scripts de blogs copient le titre du billet dans le titre de la page : répétition pour Google, mais perte de qualité pour l'utilisateur. Et ça, c'est dommage de gâcher. Car en traînant ses guêtres sur les blogs marketings, on vous le hurle à longueur de pixels : l'expérience utilisateur coco, c'est le gros lot !

Pour résumer l'idée de la soirée, l'idéal selon moi se situe en 3 niveaux qui doivent être chacun liés à leurs fonctions : Bon, un exemple vaut mieux que deux tu l'auras. Donc ... reprenons ce billet (oui, celui là, voulez-vous ?) On aurait pu écrire aussi : Là, l'exemple peut paraître extrême, mais franchement : les urls, c'est pour les bots.
illustration hors-sujet par lickapella
Propagez ce billet sur les réseaux :
Pinterest
Auteur : Simon Tripnaux

Blogueur lifestyle - Content manager & expert SEO. Mon job, rendre visible et lisible vos projets par les mots. Adepte de l'écriture depuis 1978.

Twitter Facebook LinkedIn

Blogueur ? Auteur ? Rejoignez la rédaction !

Picsario Photos On Demand

Picsario.com
Gagner de l'argent facilement avec un smartphone, c'est possible si vous avez un peu de talent en photo ! La solution Picsario met en relation des créateurs de contenus, des blogueurs et des agences de communication avec une communauté de photographes. Une expérience à suivre. [clic!]


Et aussi ...

Repenser son contenu ?
Depuis quelques temps déjà, mon blog évolue ... A vrai dire, il évolue même à un rythme particulier : celui de mon lectorat et celui des algorithmes de...

A l'impossible, nul n'est contenu !
Plus Internet grandit, plus le bruit de fond d'une certaine manière de recopier sans fin les articles des uns et surtout des autres se perpétue. Une tendance décomplexée poussée par d'apprentis SEO qui passe son temps à hurler que le contenu est roi, sans apporter le moindre iota de contenus. Pourquoi ? Car le copier/coller est un automatisme simple et donc voué à l'usage intensif. Et que l'ère numérique...

Interview au sommet

La montagne 2.0 ...
... à l'assaut des sommets numériques ? Une aventure à suivre au coin du web ... Les plus attentifs de mes petits camarades lecteurs l'auront remarqué : je développe des stratégies qui...

Les mailings sont nos amis
Il faut les aimer aussi ! Parmi tous les moyens de promouvoir un site, bien peu parmi les sites de PME et PMI utilisent l'emailing. Ou en d'autres mots : l'usage de la newsletter, l'email promotionnel, le rappel aux actualités qui permet aux visiteurs d'un jour de se transformer en visiteurs réguliers. Mais faire une newsletter n'est pas à la portée de clic sans rien faire ! Il faut penser à sa communication globale et envisager la newsletter comme un lien entre vous et votre...

Ajoutez votre avis !

6 avis forts intéressants

Jean-Baptist 

Bonjour,
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec "les urls c'est pour les bots", en partant du principe que ton article est intéressant et qu'il a de forte chance d'être repris sur un autre site et que souvent, le webmaster qui veut faire un lien va simplement copier coller l'url : cette url a de fortes chances de devenir anchor text, et là avoir quelque chose d'optimisé, ça peut aider.

PeP 

d'accord avec JB, mais faut noter que Google a aussi annoncé que les urls et le rewriting ne comptait plus pour que dalle dans les positions !

Karnabal @ g 

C'est la présence de mots-clés qui ne compte pas (ou très peu), quoi que dans le nom de domaine, ça peut parfois aider (déjà observé). Le rewriting est particulièrement utile lorsque l'URL comporte de nombreux paramètres.

Chloé Maintenant tous les blogs Wordpress permettent d'avoir des titres personnalisés, même si cet article date un peu il est utile de le signaler ...

Julien @ act 

Hé oui la triste réalité du webmaster est bien résumée avec cet article. Si on veux des visiteurs il faut s'y faire.

Coralie  

Il n'y a que du bavardage inutile dans cette affaire, sans dire exactement la nature de la corruption, à part qu'on nous dit que la ministre déléguée auprès du premier ministre en charge de l'économie et des finances, Nialé Kaba est mise en cause et de quoi ?

Autres trucs à lire :

– #Biking #Cocoon Monkey Faction Capuchin, le vélo super confort !
– Tour d'immense La vie en Mégapole à travers le monde
– Côté jardin Idées déco #Jardin ?
– Le blog Papa Panique par PapaPanique

NEWSLETTER FOR EVER !

©2008-2017 Tribords.com le blog lifestyle de Simon Tripnaux rédacteur web freelance soutien de #CotedAzurNow

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53