Jacky Terrasson , A Paris

Photo : Jacky Terrasson , A Paris

Cet opus parisien du pianiste franco-américain Jacky Terrasson a le visage d'une jolie dame élégante et un peu timide. Elle a les traits de la passion domptée, mais pas encore les rides de l'aventurière.

Une escale parisienne ne pouvait se faire sans quelques clins d'oeil au patrimoine le plus classique de la chanson française. On retrouve ainsi des reprises, interprétations plutôt, de "ne me quitte pas "(J.Brel), "que reste t-il de nos amours ?" (C.Trenet), "la vie en rose" (E.G Gassion - L.G Guglielmi), "Nantes" et "l'aigle noir" (Barbara), et la Marseillaise (R. de L'Isle)... Partageant sa vie entre New-York et Paris, il avoue avoir été très impressionné par Barbara, et l'hommage n'en est que plus sincère. Les mélodies de Jacky Terrasson sont intimistes, savamment composées et travaillées, mais laissent une impression de rigueur chirurgicale qui ne laisse transparaître que peu d'exubérance. A l'image d'un Pink Martini, très chic mais un peu trop épuré.

Pour éviter de tomber dans un écueil qui aurait donné dans le cliché le plus éculé, l'artiste a choisi de ne pas intégrer de voix sur cet album. Il en résulte une atmosphère légère et transparente, où chaque instrument prend l'ampleur qui lui sied, avec toujours un sens aigu de l'arrangement. Notons également la participation de Stefano di Batista, accompagné par Ugonna Okewo (basse), Leon Parker (batterie), Rémy Vignolo (basse), des musiciens américains qui n'avaient jamais entendu ces mélodies qui ont bercé notre enfance. Un bon disque qu'il ne faudrait pas prendre pour un bijou de spontanéité, mais comme une belle leçon de savoir-faire mélodique.
Propagez ce billet sur les réseaux :
Pinterest
Auteur : Simon Tripnaux

Blogueur lifestyle - Content manager & expert SEO. Mon job, rendre visible et lisible vos projets par les mots. Adepte de l'écriture depuis 1978.

Twitter Facebook LinkedIn

Blogueur ? Auteur ? Rejoignez la rédaction !


Et aussi ...

Ani Di Franco / Revelling Reckoning
La guitariste la plus étonnante des années 2000. Un parcours déjà bien entamé, plein de maturité et de sensualité. Au bout du compte, un double opus aux facettes contrastées. Double crème. Ni plus ni moins. Ce petit bijoux que voilà est une galerie de genres bien différents...

Anja Garbarek
Son papa à elle c'est le jazzmen Jan Garbarek. Elle se balade un peu dans d'autres contrées plus électroniques, avec des accents nostalgiques assez singuliers. Ambiance aquatique et fantastique pour un album très conceptuel. Servi de surcroît par une unité harmoni...

Do, ré, mi, fa, sol, la, si ...

Pianu, le piano accessible à tous
Jouer du piano debout, vous en avez toujours rêvé ? Mais le solfège vous donne de l'arpège ? Voici la solution ! Une chouette découverte cybernétique pour toutes celles, et même ceux, qui aiment les douces mélodies...

rencontre entre l'Art et la Rue ...

Batart, le Musée Urbain
Un week-end dédié à la culture urbaine ! Batart ou le Musée Urbain c'est avant tout un week-end entier dédié 100% à la culture urbaine du street...

Ajoutez votre avis !

1 avis pour le moment

Xavier Vieux mais toujours très bon, on capte une idée de Paris comme elle fut il y a ... fort longtemps !

Autres trucs à lire :

– Eurekar ! Swincar : un spider électrique et magique !
– #Miam collant Magnet - La gourmande
– Mes saines lectures Revue de liens #18
– Le blog Monsieur GRrr par Monsieur GRrr

NEWSLETTER FOR EVER !

©2006-2018 Tribords.com le blog lifestyle de Simon Tripnaux Content Manager, créateur du hashtag #JeudiPhoto et soutien de #CotedAzurFrance

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53