Crise de la dette pour les nuls

Tutoriel anti banksters

Vous y croyez vous, au plan de la vilaine dette sans états d'âne ?

Les médiacrates de tous bords nous le hurlent mielleusement dans les cervelles : la crise de la dette, c'est un effet de bord inévitable chez les assistés ou les corrompus. Pourtant, la réalité est tout autre. Comment nous en sommes arrivé là, concrètement ? Un texte probablement traduit de l'espagnol circule en ce moment sur le web francophone ; il a un mérite indéniable : décrire simplement le procédé à l'œuvre. Je vous laisse juge ! :) Il était une fois ...

Un homme portant cravate se présenta un jour dans un village. Monté sur une Caisse, il cria à qui voulait l’entendre qu’il achèterait cash 100 euros l’unité tous les ânes qu’on lui proposerait. Les paysans le trouvaient bien un peu étrange mais son prix était très intéressant et ceux qui topaient avec lui repartaient le portefeuille rebondi, la mine réjouie.

Il revint le lendemain et offrit cette fois 150 € par tête, et là encore une grande partie des habitants lui vendirent leurs bêtes. Les jours suivants, il offrit 300 € et ceux qui ne l’avaient pas encore fait vendirent les derniers ânes existants. Constatant qu’il n’en restait plus un seul, il fit savoir qu’il reviendrait les acheter 500 € dans huit jours et il quitta le village.

Le lendemain, il confia à son associé le troupeau qu’il venait d’acheter et l’envoya dans ce même village avec ordre de revendre les bêtes 400 € l’unité. Face à la possibilité de faire un bénéfice de 100 € dès la semaine suivante, tous les villageois rachetèrent leur âne quatre fois le prix qu’ils l’avaient vendu et pour ce faire, tous empruntèrent.

Comme il fallait s’y attendre, les deux hommes d’affaire s’en allèrent prendre des vacances méritées dans un paradis fiscal et tous les villageois se retrouvèrent avec des ânes sans valeur, endettés jusqu’au cou, ruinés.

Les malheureux tentèrent vainement de les revendre pour rembourser leur emprunt. Le cours de l’âne s’effondra. Les animaux furent saisis puis loués à leurs précédents propriétaires par le banquier. Celui-ci pourtant s’en alla pleurer auprès du maire en expliquant que s’il ne rentrait pas dans ses fonds, il serait ruiné lui aussi et devrait exiger le remboursement immédiat de tous les prêts accordés à la commune.

Pour éviter ce désastre, le Maire, au lieu de donner de l’argent aux habitants du village pour qu’ils paient leurs dettes, le donna au banquier, ami intime et premier adjoint, soit dit en passant. Or celui-ci, après avoir rétabli sa trésorerie, ne fit pas pour autant un trait sur les dettes des villageois ni sur celles de la commune et tous se trouvèrent proches du surendettement.

Voyant sa note en passe d’être dégradée et pris à la gorge par les taux d’intérêts, la commune demanda l’aide des communes voisines, mais ces dernières lui répondirent qu’elles ne pouvaient en aucun cas l’aider car elles avaient connu les mêmes infortunes. Sur les conseils avisés et désintéressés du banquier, toutes décidèrent de réduire leurs dépenses: moins d’argent pour les écoles, pour les programmes sociaux, la voirie, la police municipale... On repoussa l’âge de départ à la retraite, on supprima des postes d’employés communaux, on baissa les salaires et parallèlement on augmenta les impôts. C’était, disait-on, inévitable mais on promit de moraliser ce scandaleux commerce des ânes.

Cette bien triste histoire prend tout son sel, quand on sait que le banquier et les deux escrocs sont frères et vivent ensemble sur une île des Bermudes, achetée à la sueur de leur front. On les appelle les frères Marchés.

Très généreusement, ils ont promis de subventionner la campagne électorale des maires sortants.

Cette histoire n’est toutefois pas finie car on ignore ce que firent les villageois.

Donnez du bonheur à vos amis, partagez :
Pinterest
Auteur : Simon Tripnaux

Blogueur lifestyle - Content manager & expert SEO. Mon job, rendre visible et lisible vos projets par les mots. Adepte de l'écriture depuis 1978.

Twitter Facebook LinkedIn

Blogueur ? Auteur ? Rejoignez la rédaction !

Picsario Photos On Demand

Picsario.com
Trouvez enfin des photos uniques pour votre blog ! La solution de content marketing Picsario est un concept qui révolutionne notre rapport à l'image. Votre stratégie #SocialMedia et vos contenus vont enfin captiver votre audience ... [clic!]


Et aussi ...

Ctrl+C Ctrl+V

Kopimisme
Envie de mouvement dans la sphère électronique ? Bien plus que la fabrication de meubles en kit facétieux, la Suède a désormais un nouveau concept édifi...

Gold Key $4
Fan du capitalisme échevelé ? Mordu de culture pop US ? Voilà pour vous : tous les geeks qui disposent d'un clavier US avec une touche "4" en bon état de marche...

Ajoutez votre avis !

8 avis éclairés

Kaes 

Ouch... ! Dur, triste mais c'est la vérité. J'aime la simplicité avec laquelle c'est expliqué car jusqu'à maintenant tout a été fait pour que la plupart des gens ni comprennent pas grand chose. De sorte, l'obscur procédé pouvait continuer à se cacher. Mais ce texte en fera, je l'espère, réfléchir plus d'un et pousser les gens à s'intéresser un peu plus à la chose, à arrêter de ne voir pas plus loin que le bout de leur nez. Car si les banquiers et escrocs sont coupables, les gens le sont un peu aussi de n'avoir pas réfléchit et d'avoir pensé à leur intérêt dans un premier temps.

Manue 

C'est clair ! Une présentation limpide sous forme d'histoire qu'on pourrait même raconter à un enfant, un collégien par exemple ! Si les citoyens de ce pays qui se croient informés veulent bien se donner la peine de LIRE ce texte, on aura déjà bien avancé ! Sous cette forme ludique on décèle parfaitement la cruauté et l’injustice de cette situation ... réelle ! Dehors les banksters ! Place au peuple !

Option binai 

Je suis plutot d'accord. Très bien expliqué encore un fois un article de qualité.

Offshore 

Il faut bien comprendre que la dette française représente environ 20.000 euros par habitant. Aussi, une famille avec deux enfants devrait payer 80.000 euros pour que la France supprime totalement sa dette. Or comme un ménage sur deux est exonéré d'impôt sur le revenu, il faudrait plutôt que ce manage paie 160.000 euros.

Forex 

effectivement c'est impossible, le poids de la dette est devenu insupportable pour l'etat et les ménages. En france il faut absolument redevenir productif.

Option binai 

Et bien on est mal barré avec l'ami le flan qui va nous attaquer le monde de la finance. Attention au retour de bâton! Le pouvoir c'est les marchés financiers et personne ne peut rien y changer

Simon 

Visiblement il y a une flopée de malcomprenants qui viennent jusqu'ici déverser leurs propagandes libérales ... ils ne savent donc pas lire ?

Electricien  

vous avez tout à fait raison, malheureusement c'est la vérité :(

Autres trucs à lire :

– The Beatles IRL Abbey Road : l'instant d'avant
– Folie parentale ... La folle histoire de Laurent Seksik
– Pop'n'post ! Re-Vision
– Le blog Beautylicious par Beautylicious

NEWSLETTER FOR EVER !

©2008-2017 Tribords.com le blog lifestyle de Simon Tripnaux rédacteur web freelance soutien de #CotedAzurNow

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53