Blogueurs : tous copieurs ?

Inspiration vs recyclage

Une question qui claque dans le vent glacé, non ?

Alors ayons le courage des oiseaux et posons nous la question, voulez-vous ? A vrai dire cela fait quelques jours que je ne blogue plus beaucoup par ici du fait de mille occupations à forte tendance SEO. Et paf, ce matin je reçois un mail pas commun du camarade Olivier qui me dit en quelques mots sont désappointement ...

je suis désolé, jeune homme, mais votre faconde de la toile n'est qu'une compilation de celle des autres.. Comme beaucoup, votre site n'exprime que le résultat de compil , d'exégèse, de transcriptions d'autrui... Rien de personnel et d'original..

Autant le dire tout net : je n'ai pas aimé cet email et il m'a un peu brisé les appendices ; cela dit je suis passé à autre chose et la journée fut studieuse. Maintenant que la nuit tombe sur la Dordogne éternelle et que le feu va se mettre à crépiter dans la cheminée, j'ai eu le temps de digérer le truc. A savoir une analyse à l'arrache comme d'habitude sur ce qui me chagrine dans cette accusation. Oui, car je suis suffisamment boursouflé par mon égo pour y voir une critique ouverte. On est blogueur ou on ne l'est pas, diantre !

Les blogs : résultats de compilations ?

Historiquement, oui : presque en tous cas. Un weblog c'est log (enregistrement) du web (la toile) ; c'est avant tout un partage de liens. Les tous premiers blogs de nos camarades étasuniens étaient donc avant tout des revues de lien avec un court commentaire. Puis on est passé à l'aspect journal intime, puis au capharnaüm ambiant actuel. C'est donc ça la blogosphère : du partage de choses qui existent déjà par elles-même. Je n'hésite d'ailleurs pas à employer le terme en vogue dans cette contrée du web : le verbe relayer ... pour passer au voisin. C'est parfois du gros buzz qui tâche et parfois ce sont mes réflexions sur les bienfaits méconnus des commentaires sournois ...

Originalité : le commentaire ?

La seconde partie de la missive est toutefois la plus douloureuse : le vengeur masqué des espaces numériques porte un jugement sans appel : je ne suis pas original. Pourtant je ne tombe pas dans les clichés maintes fois énoncés en ces pages. Je ne suis pas sur le terrain bien entendu car je ne suis plus journaliste : c'était dans ma jeunesse à une heure où le web balbutiait sévère. Bref le gars n'a pas tort : je fait dans le commentaire. Comme bon nombre d'éditorialistes. Et j'y apporte mon regard avec, je pense, des positions pas si consensuelles que ça. Un exemple parmi tant d'autres, la gestion de la vie privée sur Facebook ne m'écorche pas un orteil : on est loin de la propagation alarmiste qui fait consensus sur le sujet.

Alors depuis plus de deux ans, j'ai relayé des tas de choses sur mes pages, de la pire campagne virale à de très belles idées comme celles par exemple de l'inconnu du métro et ses portraits sensibles, les idéaux d'un web plus humain de Monique Brunel ou encore les anticipations heureuses d'Alexis et sa bande ... Il y en a ainsi des tas. Aller au devant de toutes ces personnes et leur poser des questions bien pesées c'est aussi ma manière de partager. Je ne me suis pas contenté de copier/coller. Voilà pour ma défense, mais revenons au fond du problème : ce sera simple car je l'ai déjà survolé à travers ce que j'ai appelé la ruée ...

Et mon analyse à chaud du moment sera que la blogosphère francophone est justement en train d'ajuster le tir. Depuis les effets collatéraux du panda vengeur et de la valse continue des algorithmes, la qualité a fleuri partout. Les gros blogs divertissement de notre sphère ont considérablement étoffés leurs textes. Ce n'est pas encore du Verlaine mais ce n'est vraiment pas ce qu'on demande au web. Il suffit de temps à autres d'ouvrir un livre pour faire le grand écart : il y a le monde de l'écran et celui du livre.

D'ailleurs bon nombre de blogueurs bien plus littéraires que moi dans leur prose ont fini par compiler leurs billets pour en distiller la synthèse à travers le livre. En plus de deux ans de blogging assez dense, je n'avais encore jamais reçu pareil email. Des relations presse enjouées gonflées à l'influence oui, mais un jugement pur et dur de ma manière de vous causer ici, jamais. Et en fait ça fait vraiment du bien de se remettre en question : dans une écologie numérique plus vaste, chaque blogueur est désormais suspendu à un risque plus fort que la chute du trafic : celui d'être devenu aussi plat et inconsistant qu'une timeline Facebook. De la sincérité, des idées et de l'opinion, voilà qui nourrit mieux la cervelle que des brassées de j'aime ... le reste n'est que littérature ! :)

Partagez à fond les horizons :
Pinterest

Et aussi ...

Baleine Twitter Fail Whale en CSS
C'est sympa les images en CSS ... cela consiste tout simplement à réaliser des images à afficher sur le web ... sans un seul fichier image !

Revue de liens #5
Déjà la cinquième revue de bons liens du web ! Miam !

Intégration Facebook sur mon blog
Oui, voilà, c'est fait. Je colle du Facebook un peu partout sur le blog ... Pour voir ce que ça apporte, après bien des mois à tergiverser ... J'y vais ? J'y vais pas ? Allez, le test commence !

Ajoutez votre avis !

17 avis à lire

Chob 

Merci pour ce bon billet, qui répond avec intelligence à cette critique un rien méprisante... J'adore ce type de remarque constructive, avec des positions tellement tranchées sur ce que doit ou ne doit pas être un blog. Ce sera le chaos tant que personne n'aura eu le courage de légiférer ;-)
J'aurais répondu à ce fâcheux qu'il y a de la place pour tout le monde, que l'on cherche sur certains blogs plus de la veille que du contenu original (je pense à l'indispensable Websourcing par ex.), que l'on en consulte d'autres pour y lire des billets plus fouillés, et que l'on va sur certains pour y trouver les 2 selon les humeurs de l'auteur !
J'aurais conclu avec un gros bisou parce qu'il est bien mignon et que je ne suis pas rancunier :-)

Marketing in 

Moi j'aime bien ton blog :)
Franchement, belle réponse de ta part à cet email. Personnellement j'aurai simplement cliqué le bouton "delete".
Comme quoi un blogueur puise son inspiration un peu partout !

Blog marketi 

je partage ton analyse...personnellement les compils que tu fais je ne les vois pas ailleurs peut être juste parce que je ne cherche pas ailleurs.
Donc même si c'était de la simple copie, je ne vois pas où est le probmème...d'autant plus que ce n'est pas le cas....alors continue comme ça et ne perds pas du temps avec ce genre de remarques :-)

La Tige 

Beau billet Simon, mais ne pas oublier l'adage "don't feed the troll".

La bataille de légitimité sur le ration production / aggrégation de contenu est un fléau qui touche notre belle blogosphère... L'important est d'être rigoureux et de privilégier la qualité, ce que tu fais allègrement en ces murs.

A bientôt!

YalpY 

Moi je pense que c'est une question de point de vue, chacun a son mot à dire et chacun peut critiquer comme il veut, mais surtout chacun a le droit de dire son avis.

Mathieu 

Bel article, et surtout belle reference à dominique A. j'approuve

Julien @ ach 

Allez simon ce n'est pas grave. Moi aussi j'aime bien ton blog et non ce n'est pas vrai ce n'est pas qu'une suite d'informations trouvées ailleurs. Tribords c'est super !

Aquab0n 

Pour ma part être blogueur c'est dire/parler des choses comme on les pense, avec nos mots. Nous ne sommes pas les seuls à penser de cette manière c'est donc normal que nos avis soient retrouvés ailleurs sur Internet.

Sur ce, très bel article et à bientôt :)

Uty - Ecribo 

Bon billet et bonne réponse qui ne se contente de hurler contre la méchanceté.
Je ne suis pas fane de mail très généraliste et également trop facile. Il oublie qu'il y a des centaines de blogs sur la toile et qu'ils ne sont pas tous pareil.
Et parmi ces blogs, certains sont plus ou moins écrits et plus ou moins original.

En ce qui me concerne, je me montre peu, on m'a donc fait la critique que si ce n'était pas moi, ce serait pareil, au sens où mon blog n'était qu'une coquille vide à laquelle je n'apportais rien.

Et puis, une compilation, en quoi est-ce négatif ? C'est la capacité à avoir une analyse synthèse et comparative.

Digital Mark 

L'éternel questionnement. À vrai dire c'est un peu comme dans la vraie (vraie) vie (pas l'Internet). Il y a ceux qui produisent du contenus plus ou moins à l'origine ou alors qui se révèlent être une source par leur capacité à créer. Puis il y a ceux qui reproduisent, rééditent, "relaient".

Il suffit de choisir son camps. Sachant que parfois, la frontière est bien fine.

Enfin devant la multitude de blogs, il faut savoir se différencier — aussi dans le choix de ses mots-clés (suivez mon regard)

4h18 

et bien entendu, le loustic, il a un blog ? Mais il n'en donne pas l'adresse, dès fois qu'on lui repompe son contenu tellement original.

Si je suit son raisonnement, l'art, c'est de la merde, puisqu'un bon gros paquet d'artistes se sont inspirés du boulot des autres, idem pour le cine, les écrivains, et j'en passe...

Ce type là, il sort de chez lui dès fois ou il vit dans une grotte avec un reseau 3g pour balancer des mails aussi inutiles que manquant d'originalités. Car franchement, un mail pareil, c'est pas original pour un sous !

Taneleo 

Attention quand même à ne pas trop étoffer les textes. L'écran informatique n'est pas fait pour la lecture.

Et je rappelle, ou j'informe, que le plupart des lecteurs ne lisent pas les textes entièrement.

Mais je ne dirai pas que les blogueurs sont seulement lus par les autres blogueurs afin de se pomper les uns les autres pour faire gonfler leurs statistiques et flatter leur égo. Non ça, je ne l'écrirai pas.

PS : ce n'est pas bien de faire une analyse à l'arrache car tu vas être obligé de la recommencer.

Olivier 

Ce qui serait sympa c'est que tu nous cites ta source et suis même curieux de voir si cette fameuse critique à un ouvrage sur le feu dans le monde du blogging pour voir comment il s'y prend celui-là...
Se remettre en question, oui bien sûr c'est utile mais est-ce vraiment le seul critère à prendre en compte.
Les blogueurs ne sont peut-être que le reflet de ce que nous vivons ailleurs, le reflet de notre civilisation... et alors. Il y a des angles d'approches différents, variés souvent sur les mêmes thématiques, les lecteurs font bien la différence...

Passer annon 

Article très intéressant qui traite d'un problème grave lié à la multiplication du nombre de blog (et oui, tout le monde veut blogger aujourd'hui). J'estime qu'il faut faire un distinguo entre deux types de blog: ceux qui se contentent d'utiliser des liens glanés sur d'autres sites sur lesquels ils sont en veille (et qui, pour les pire d'entre eux, se les attribuent) et ceux qui ajoutent une réelle valeur ajoutée, en amenant une réflexion nouvelle, ou leur avis. C'est cette différence qui détermine les blog que je suis et ceux que je ne suis pas.

Debouchage 

Moi je pense que c'est une question de point de vue, chacun a son mot à dire et chacun peut critiquer comme il veut, mais surtout chacun a le droit de dire son avis.

Tadelakt 

article bien détailler et ciblé pour l'originalité des articles et des commentaires, bien analysé et structuré, j'aime bien. bonne continuation

Rue21 Coupons 

eu quero serrr a barbieeee eu amo ela de maiis++++++++++++++++

NEWSLETTER ! RECEVEZ LES DERNIERES PERLES PAR EMAIL

©2008-2016 Tribords.com le weblog de Simon Tripnaux rédacteur web à Nice soutient #CotedAzurNow

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53