Blogueurs de campagne

Photo : Blogueurs de campagne

Ah, la campagne, ça vous gagne ! Parmi tous les professionnels du web, il y en a combien qui ont pris le pli de rejoindre les vertes prairies ?

Hop, un billet bucolique pour parler un peu d'un sujet vraiment pas hype et pourtant bien ancré dans les problématiques de la vie numérique. A savoir le nomadisme. Mais quel nomade veut-on être, c'est là toute la question ! Courir de métros en métros ou de chemins en prairies ? Souvent la blogo high-tech impose ses choix sur toutes les timelines : le web, c'est une histoire urbaine. C'est les autoroutes de l'information, pas les sentiers ! Et pourtant !

Parmi mes blogueurs dans le viseur, j'en connais deux qui bloguent à la campagne : Autourduweb.fr et eweeb.fr Pour mes autres contacts, c'est presque toujours une grande ville ou bien une moyenne.

Comme l'analyse des problématiques du web se fait par et pour les professionnels, l'expérience y joue une grande place. Et comme justement je suis de la partie, je vais vous saouler avec une de mes théories. Je me la joue blogueur à l'ego, voyez :) Alors je vous livre ma courte expérience ...

Elle prend sa naissance dans mon expérience professionnelle passée. Dans une merveilleuse agence. Sur la côte d'azur. Oui je sais, pour plein de gens c'est le rêve, la côte d'azur. Pour moi c'était le béton, les gens partout, le bruit en continu, la pollution, la mer puant l'huile de bronzage, les vieux cramoisis aux UV hiver comme été, et j'en passe … et des pires :) La ville, la station balnéaire même. Question de regard sans doutes :)

Bref vous l'aurez compris, dès que nous avons déménagé pour les riantes vallées du Périgord, j'ai voulu y aller à fond. Et le résultat est sous vos yeux. Ce blog est né à l'orée d'une forêt. On a gentiment passé la barre des 8000 visiteurs uniques en moins de 9 mois, les amis ! Grâce à vous, grâce à mon Adsl qui rame bien comme il faut, aux petites coupures d'électricité intempestive à chaque orage, aux petites joies des mille instants à s'interrompre pour des broutilles à réparer dans le jardin. Tout ça pour moins cher qu'en ville, l'espace partout, le silence, ou mon bruit à moi si jeux faire péter la sono. Je dis pas ça pour m'en vanter. Mais au contraire, pour ouvrir les yeux sur le cliché collant qui s'englue sur les campagnes jusqu'à faire dire à mes merveilleux employeurs d'autrefois que la Dordogne, c'est quand même un peu plouc. La bise aux vaches, tout ça :)

Je dis à tous ceux qui me lisent et même en diagonale, si votre job c'est le web, si vous passez le plus clair de votre temps devant un écran et que vous ne rencontrez jamais personne ou presque …développeurs, intégrateurs, freelances, graphistes, etc …pensez mobilité et campagne. Ce n'est que mon conseil perso mais vraiment, c'est quand on y a goûté qu'on comprend tout le sens que peut avoir la puissance d'Internet ! Car c'est bien là que la dématérialisation prend son sens. Envoyer un email prend tout son sens. Le moindre déplacement est mesuré, réfléchi, relayé par les possibilités numériques ...

Comme je ne suis pas sûr de l'ampleur réelle des nouvelles technologies dans les milieux ruraux, je lance ce billet comme un appel à tous ceux qui bloguent à la campagne, ou ceux qui aimeraient franchir le pas ... Laissez ici vos commentaires, témoignages, expériences et tout ça !
Maintenant, à vous de jouer :
Pinterest

Et aussi ...

Campagne Feed SA
Une campagne de terrain qui va là où ça mange pour sensibiliser sur la faim en Afrique du Sud. Une idée brillante avec la réalisation qui va bien !

Transormer son iPod Nano en montre
Un simple bracelet en silicone tout doux pour balader votre iPod partout ...

Dealers de clics
Demain, un an de blogging sur Tribords ! Du coup je fais un peu le bilan de tout un tas de chiffres à haute valeur statistique ... et je fais la tournée de mes meilleurs alliés : les blogs qui m'ont cité ces quelques derniers mois ...

Ajoutez votre avis !

6 avis

Keeg 

La connexions restent souvent problématique dans certains cas tout de même. Ensuite, c'est vrai qu'il n'y a pas vraiment de blogueurs dans la vraie campagne, parce que le mode de vie ne pousse pas forcement à passer sa vie sur un PC. D'ailleurs, tu ne viens toi même pas de la campagne profonde visiblement, ceci explique cela.

Gaëtan 

Salut

Et bien moi je suis blogueur dans la "vraie" campagne !
Et c'est bien dans cette campagne que j'ai commencé à bloguer, tout en retapant ma maison, en retournant mon potager, en allant aux champignons et en discutant avec des gens qui n'ont jamais allumé un ordi et qui n'en voient même pas l'intérêt... A vieux ! suuuuuur qu'on parle pas de ça ! :)

En attendant, là je suis en région parisienne pour le boulot d'où j'écris ce commentaire depuis ma chambre d'hôtel en pensant "vivement le retour à la maison", "les vertes prairies", "le printemps", "l'été avec ses orages qui vous font tout péter" et enfin du temps pour bloguer sereinement !

Sur ce... groink groink meuh meuh waf waf et merci pour le lien !

Simon 

Merci d'être passé ! Au fait, à quand la reprise du projet campageek ?

Argancel 

Moi qui ai passé mon enfance jusqu'à 8 ans à Cagnes-sur-mer, une ville bétonnée et aussi agitée qu'une ruche, et qui ait déménagé ensuite à la campagne près de Pau dans le Sud Ouest. Je te comprends tout à fait.
Ton exemple est très inspirant, profites-en bien!

Fred Quel est l'intérêt de travailler sur le web si l'on est en plein cœur de la pollution, des embouteillages, du marasme ambiant. C'est ça le luxe, le bien être, la campagne et les hautes technologies, moi, j'adhère.

Billaut 

Ben moi aussi je bloque à la campagne (prés de Thoiry dans les Yvelines) et je milite pour que la campagne soit fibrée avant les villes...
JM

NEWSLETTER ! RECEVEZ LES DERNIERES PERLES PAR EMAIL

©2008-2016 Tribords.com le weblog de Simon Tripnaux rédacteur web à Nice soutient #CotedAzurNow

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53