Blogs : un assourdissant silence

Il y a quelqu'un ?

La blogo face à Facebook ... #suite

C'est une question toute bête qui vient un peu se greffer en contrepoint du bruit continuel généré par les commentateurs pas si innocents que ça. Les marins filous qui débarquent avec leurs ancres. 

Au delà des avis qui sont motivés par un joli lien dofollow bien optimisé pour un référencement aux petits oignons, qui sont les visiteurs des blogs qui ne disent rien ? 

Que pensent-ils de nos écrits qui peuplent la blogosphère à une échelle si vaste et infinie ? 

C'est que si l'encre ne coule plus, les claviers sont désormais fumants tant la prose de la blogo est variée, dense, diverse. Des milliards de caractères espaces compris hantent les chemins de traverse numériques. Oui : ça existe.

Pourquoi je pense à ce genre de problématique incongrue après plusieurs longs jours sans venir poster ici quelque chose ? Précisément parce que j'étais en proie à un audit webmarketing pour un de mes gentils clients. Et que mes réflexions autour de l'étude de son cas m'ont mené à voir les choses en creux. 

Soit dans le cas du e-commerce ; débusquer les internautes qui n'achètent pas. Je ne vais pas m'étaler ici sur les abandons de panier et taux de conversions : juste dire d'où vient cette pensée appliquée à l'art de bloguer. 

Si je me penche sur mes chiffres à titre d'exemple, les résultats sont édifiants : l'engagement (la participation) est ici faible, et le trafic toujours fort. Alors certes, si tous ces internautes de passage quittent mon blog via un clic grassement rémunéré, tant mieux pour mes épinards. 

Mais quand même : ma vorace curiosité aimerait tant avoir des réponses sur cette question toute simple qui s'applique à tous les écrits qui constituent la trame éditoriale d'un blog : qu'en pensez-vous ?

Pour obtenir la pensée des gens qui nous lisent, on a tout de même des outils. 

Le premier, basique et pourtant pas toujours utilisé : demander explicitement l'avis aux lecteurs. Si on ne leur demande pas, les internautes ne sont pas en majorité des interactifs, habitués qu'ils sont à subir la médiacaste télévisuelle à sens unique. 

Ils n'ont pas pour habitude qu'on leur demande leur avis de manière directe : ils commentent le journal télévisé en famille ou à la cantine du coin naturellement. Sans qu'on y pense, l'opinion est partout autour de nous. Mais elle relève de l'intime et de l'individu qui pour le moment ne se sent pas encore l'utilité de partager ses idées. 

Sur le terrain à l'époque où j'étais reporter radio cette réalité était mon lot permanent : les gens pensent souvent que ce qu'ils ont à dire n'est pas important et déclinent facilement l'invitation à prendre la parole. Et cela va au delà de la simple timidité.

Les usages sont probablement en train d'évoluer et les citoyens que nous sommes vont certainement apprendre à désirer s'exprimer. Sans que cela ne soit une impérieuse nécessité non plus. 

La dictature de l'opinion sur tout et n'importe quoi ne doit pas prendre le pas sur la liberté de garder le silence. Les nouvelles technologies ne semblent toutefois pas encore assez ancrées dans le paysage quotidien des gens pour que l'on puisse délimiter véritablement ce qui relève de l'abandon face aux pratiques numériques (interfaces, ergonomie) ou du simple refus de s'exprimer.

Avant l'avènement de notre ère numérique, les avis se partageaient souvent autour d'une information en favorisant l'opinion : on commentait un fait assez significatif en y apportant son avis personnel. 

Le fait que chacun puisse maintenant éditer et publier soi-même son commentaire sur le monde qui nous entoure a enclenché un deuxième niveau de lecture et d'interaction : nous sommes maintenant dans la discussion.

Bon ben c'est pas le tout, mais vous en pensez quoi vous, de tout ça ?

Le splendide illustration de ce billet est signée du camarade designer graphique suisse Peter Megert : une triple flèche magique !

Faites plaisir à vos amis : partagez !
Pinterest

Et aussi ...

Revue de liens #18
Et si on faisait un petit tour dans ma bonne vieille veille ?

#NoctamBlog
La nuit, tous les blogs prennent vie !

Les dyslexiques du référencement
Un petit moment pour déverser ma consternation numérique ... ça faisait longtemps !

Ajoutez votre avis !

27 avis

Mario sonic 

Salut,
Je pense que les personnes qui vont consulter des blogs les voient plutôt comme des moyens de s'informer sur un peu tout et n'importe quoi, mais pas malheureusement comme un moyen d'échanger sur ces sujets en laissant un commentaire qui appellera à une réponse ou un commentaire du commentaire...ils lisent puis s'en vont tout simplement chercher autre chose ailleurs.

Le routard 

Très belle plume en tout cas. C'est rare de voir des articles aussi long et bien écrit et ca fait plaisir. Je viens chopper mon petit BL et échange j'ai fait quelques petits clics "grassement rémunérés" :P !

Simon 

Ah ben ça alors en voilà un lecteur partageux ! :) Allez on se fait la bise ?

Stéphane 

Effectivement c 'est un bel article!
Pour ma part, j'ai comme l'impression que les gens participent moins aux commentaires des blogs...idem pour le réseau Facebook. Bon allez, moi aussi je vais cliquer partout :P

Simon 

Merci bien mais il faut arrêter là ce n'est pas autorisé les comportements de cliqueurs fous dans le programme ... cela dit c'est vrai que Facebook a cannibalisé en partie la blogo !

Trading anyo 

Je n'ai pas vraiment d'avis sur la question, mais je poste quand même :)

Coloriages p 

en effet belle plume Simon, allez moi aussi je vais aller cliquer ^^

Blog muscula 

Très belle article. Les blogs sont de nos jours plus réservés aux journalistes pro et en amateur qui veulent parler de l'actu et le reste des blogs perso sont sur facebook ...

Yves 

Facebook ne veut pas être un site du web mais le web ! Mais les blogs ne sont pas morts pour autant ;-)

Location lon 

Oui nous sommes motivés par des liens dofollow en voyant les blogs, mais il y a effectivement des moyens d'attirer des lecteurs. L'interactivité, l'esthétique, le style rédactionnel.... un nombre d'éléments certains et contrôlables qui peuvent donner un effet boule de neige. Le blog peut aussi être vu comme une page informative (sans forcément interactions avec les lecteurs). La thématique va aussi être un élément important dans les retours. Quand il s'agit de phénomènes d'actualité ou de politique, sujets qui amènent de la polémique on s'attend à pas mal de débats. En tout cas joli article !!

Résultats él 

Pas certain d'avoir totalement compris la problématique qui sous-tend l'article mais je pense que l'expression libre via blog est un véritable plus même si la plupart des blogs sont éphémères. Cela permet un foisonnement inédit d'idées et d'échanges. Je suis en revanche, pour ma part, un peu interloqué par l'absence de modération et la totale désinhibition de certains commentateurs qui se répandent en propos haineux ou diffamatoires (Pas sur ton blog mais en général).

Vêtements de 

Le web, c'était mieux avant ! Voilà ce que j'en dit... Je ne sais plus si c'était ici ou sur un autre blog (do follow lui aussi ^^) ou ça parlait de ça, mais effectivement, facebook a un peu tué le truc, je dit bien un peu parce que les activistes continuent sur le web, mais le trafic que tu génère via ton blog est du à la persistance de l'information sur le web, ce qui n'est pas le cas avec FB.

Bref, je sais pas si ça réponds à tes questionnements, mais bon, j'avais envie de le dire :D

Cours inform 

La question plutot que je me serais posé ai-je touché des personnes avec mon blog ? Car un blog est avant tout une personnalité numérique donc qu'on laisse ou pas de commentaires, le fait d'y entrer suffit a étre affecté par la psychologie de la personne. Le reste, c'est juste un travail sur les articles à poster.

Orde_noir 

Il y a peu d'opinions personnelles, comme vous dites si bien.

Et il faut surtout noter que la plupart des gens les réalisent pour leurs copins et amis divers, en s'étonnant ensuite de ne pas obtenir l'avis de davantage de monde...

Ordre_noir 

et votre photo c'est pas moi svp. (¨¨¨¨¨¨¨¨)

Bref "« Si tous les hommes savaient ce que disent les uns les autres, il n'y aurait pas quatre amis dans le monde. »
Blaise Pascal.

Bernard 

Bonsoir,
n'y a-t-il pas un effet de "dilution" de l'audience ? Entre les réseaux sociaux (dont le nombre se multiplie) et les blogs (de plus en plus à la mode...) ?

Options clic 

Effectivement le problème c'est que le principe du commentaire est depassé, les gens préfèrent linker sur un reseau social comme facebook et ou twitter et rester sur leur espace d'expression privilégié.

Referencemen 

salut

tout a fait d'accord avec le dernier commentaire moi même j'ai testée sur les réseaux sociaux pour un bon référencement aller sur facebook et twitter c'est génial très pratique.

Agir 

Tout à fait d'accord avec les autres! les amis il y a que ça qui compte!

Referencemen 

salut
je confirme y' a pas mieux que les réseaux c'est les meilleurs moyens en ce moment pour un bon référencement.

Bottes ugg 

Notre site sur la botte UGG est certainement utile pour les gens qui aiment la marque UGG Australia.

Bottes ugg 

Il y a beaucoup de modèles et les nouveautés intéressantes de botte UGG pas cher mais de qualité supérieure.

Bague milita 

Contrairement aux forums, les blogs sont plus un moyen de donner son point de vue et avoir des compléments d'informations via les commentaires. Le forum lui est plus un espace de discussion et d'échange... mais pour le coup de moins en moins utilisé à mon sens...

Nekkua 

Bonjour,
C'est une réflexion que je me suis faite également. Est ce qu'il faut un nombre de visiteurs importants pour avoir des commentaires, un peu comme le taux de clics sur les pubs, ou bien faut il déjà avoir des commentaires pour en générer de nouveaux.
A moins que ce ne soit une question de culture ? Les anglos-saxons sont ils plus prompt à commenter ? Un site comme Io9 a plus de matière dans les commentaires que dans l'article lui même. D'ailleurs certains articles ne sont rien d(autre qu'une question posée aux lecteur qui font tout le travail par leurs réponses.

Chris 

Je me pose aussi la question. Je crois qu'il y a un phénomène de culture et d'éducation. Je me souviens qu'une fois je suis allée à L'ENS suivre un cours d'un écrivain. Le cours n'avait pas été pensé autour de l'interaction. Le prof parlait pendant 2h50 puis finissait en demandant si nous avions des questions, des avis, des remarques. Quand on te donne 10 minutes de parole apres t'avoir fait écouter pendant 2h50, tu te sens muet, incappable de dire un mot. Le dialogue, la participation, l'engagement ça s'apprend, ce n'est pas forcemment une chose naturelle et l'éducation en France en fait cruellement défaut. Ce n'est sans doute pas la seule explication possible à la question que tu soulèves, mais une des causes possibles...

RMGueQIe2ygQ 

Enfin ! Merci beaucoup e0 toute l e9quipe de l e9mission Le Sportnographe pour cette hueseure initiative. Je re9e9couterai religieusement vos premie8res e9missions, ce qui m aidera certainement e0 avaler la pilule de votre disparition (du moins sous sa forme originale) de l antenne de la Premie8re Chaeene e0 Radio-Canada. Un bravo en particulier e0 Olivier Niquet pour ses de9lectables chroniques e0 l e9mission La soire9e est (encore) jeune sur la meame antenne. Ce n est pas pour rien que Gilbert Rozon s est exclame9 en studio lors de son passage pendant le segment d Olivier : C est excellent ! .

Ailphe 

Bonjour,

Intéressante réflexion. Je pense que les réseaux sociaux ne se substituent pas aux blogs mais leur permettent au contraire d'avoir une audience, car oui, les gens ne commentent pas forcément l'article sur le blog, mais ils le partagent et le commentent beaucoup sur les RS.

NEWSLETTER ! RECEVEZ LES DERNIERES PERLES PAR EMAIL

©2008-2016 Tribords.com le weblog de Simon Tripnaux rédacteur web à Nice soutient #CotedAzurNow

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53