Blogo : le référencement m'a tuer !

à l'imbuvable, nul n'est contenu !

Un titre à la sauce Omar qui claque dans le vent glacé pour donner le ton : quelques idées confuses sur l'air du temps et mes divagations perso ...

Une fois n'est vraiment pas coutume, je prend le clavier noir ce matin pour jeter ici mes intuitions teintées d'amertume. Insufflées par quelques lectures diverses, mêlées à quelque chose comme un air du temps numérique impalpable et pourtant bien là. Oui, vous aurez bien compris : ce sera mon point de vue sur une lente dérive. Pas nouvelle du tout, tant nous en sommes au point de constater le naufrage.

C'est bien du référencement qu'il s'agit ici encore, c'est bien là ma spécialité. Le métier évolue et les corrélations entre les indices sociaux et le linking se resserrent, laissant ainsi les netlinkers fous à leurs utopies, les écrivains à leurs kilomètres de prose. Le SEO devient total, global, et d'autant plus "naturel" que sa meilleure pratique confine au bon sens le plus évident. Réfléchir, rédiger, partager. Et optimiser.

Ce que les référenceurs ont cassé

Pourtant il y a pas mal de dégâts au compteur, outre les pages de résultats en elles-même, qui ont été faits au nom du référencement dit "naturel". Insensiblement, au fil des mois. Ce qui m'incite à faire un peu le bilan aujourd'hui c'est la lecture d'un billet qui relatait les préconisations du camarade Matt Cutts à propos du guest-blogging. Il y était dit, pour résumer, que la thématique était la clé de tout. Que les blogs et les médias web devaient avoir un profil sémantique bien rangé dans les cases, avec une grosse étiquette collée dessus. Parler d'écologie ou de cuisine sur un blog high-tech, c'est louche pour Google.

Comment en sommes-nous arrivés là ? Les portails de type "communiqués de presse" qui ont mélangé allégrement les genres depuis des années, et ont focalisé l'attention sur des sujets dont la plupart des internautes n'ont absolument pas envie de parler. D'un seul coup, la population en liesse se découvre une passion pour les cigarettes électroniques, la gestion du patrimoine, et autres joyeusetés mercantiles. Des blogs WP entiers sont édifiés en quelques heures, alimentés par des "auteurs" subitement pris de la passion des pneumatiques ou l'amour invétéré pour la plomberie en milieu urbain. Leur fiévreuse addiction est à la hauteur de leurs admirations de révérences : ils écrivent des centaines de mots pour exprimer ces joies subtiles !

Pourquoi je m'insurge ? Probablement parce que mon blog est l'exemple même du fourre-tout numérique, apprécié par des professionnels du web comme la ménagère de plus de 30 ans, avec des sujets qui me passent par la tête à toutes les pages. Ici un coup de coeur, là une chronique "test" d'un produit, une interview, mon avis perso sur mon aspirateur Dyson dont je suis toujours très content. Pourquoi devrais-je me réjouir de voir la blogosphère s'appauvrir au profit des "niches" où les sujets ne sont pas particulièrement mieux documentés : ils sont juste plus étalés, répétés en boucle ? Dans un cadre strictement professionnel, il est normal de se focaliser sur un coeur de métier, une thématique sectorielle, des informations un peu orientées vers les mêmes sujets. Par contre quand je lis que des blogueurs amateurs ou "semi-pros" se mettent à toiletter leur ligne éditoriale pour que rien ne dépasse, me voilà consterné. Leur soumission aux règles du référencement à la sauce de Mountain View me semble effarant. Cela me fait un peu penser à tous ces marketeurs en herbe qui viennent pleurnicher le retrait d'un lien ici ou là, menaces de désaveu à l'appui.

La discussion intoxiquée

Un mal évident que le référencement a là aussi implanté durablement sur les blogs, c'est la médiocrité des discussions via les commentaires. Avec les contributions stéréotypées du spamco du genre Merci pour ce bel article, bravo pour le bon travail les lecteurs sont découragés avant même de participer. L'avènement des réseaux sociaux les a déjà pour la plupart poussé à réserver leurs likes ou réflexions en dehors de l'espace des blogs, souvent pour simplifier l'acte même d'approuver une idée. Plutôt que de s'impliquer par le texte, les internautes peuvent maintenant partager sur leur mur : une bonne tripotée de commentateurs à coté de la plaque n'invite pas du tout à la conversation. A l'occasion de mon dernier billet un peu muri, le constat fut sans appel : la lecture en diagonal pour publier le plus vite possible son spamco amène des contresens édifiants.

Réduire le champ des thématiques abordables, couper court aux discussions, dévaloriser la qualité éditoriale au profit de la quantité de publication, voilà quelques uns des effets de bord furieusement pesants que le référencement à imposé au web. Comme une pollution sournoise, il semblerait que l'intoxication soit plus sérieuse qu'il n'y parait. Car les référenceurs sont parmi les gens les plus talentueux du web, ils nous ont montré que tous les sujets de la vie quotidienne sont monétisables. Trouver un nom de domaine disponible, entre autres choses, est devenu une quête laborieuse plus ardue que la trufficulture au creux d'une nuit sans lune.

En me relisant vite fait avant même de prendre mon deuxième café de la journée, il m'apparaît clairement que mon verbiage par ici va sembler un peu stérile, désuet voire naïf. D'autant plus que je fais partie du lot de ceux qui ont implanté partout où il est loisible des liens en pagaille, contribuant à la pollution ambiante de notre cher web à tous. Cela dit les remises en question sont bien à l'ordre du jour. L'urgence est bien de plaire aux internautes, liés à tous les outils de recherche par leur identité propre. La folle énergie qui a été déployée pendant toutes ces années pour générer des tambouilles de mots, poster des liens aux endroits les plus improbables, détecter des failles tordues, est la preuve évidente du génie de la discipline SEO dans sa splendeur. Pour ma part j'ai toujours eu de l'admiration pour ceux qui tiraient leur épingle du jeu sur deux plans : la qualité de leur prose et la diversité des portes qu'ils ouvrent. Il est temps de s'aérer pour purifier l'air de nos pages web !

Quelques clics pour partager :
Pinterest

Et aussi ...

Blogueur influent ?
Ouais, moi aussi t'as vu ? Les gens de chez Geekbooster sortent à l'instant un classement dans lequel Tribords.com se classe en 37ième position ...

Les blogs préférés des blogueurs
Et si nos camarades blogueurs nous révélaient leurs bons coins ?

Qui veut un lien ?
Un jeu qu'il est bien et sain !

Ajoutez votre avis !

39 avis

Denis Gentil 

Ton article Simon provoque en moi un double effet : la satisfaction de répondre à une question que je me posais et l'inquiétude que cette réponse apporte. Il y a quelques temps je pensais que l'article parfait était l'hyper article. Autrement dit un article où tous les mots étaient des liens ! Attention, des liens dans le contexte de l'article bien sûr. C'est un exercice de style que j'aurais aimé tenter au moins une fois. Ton article m'en a dissuadé. Mais ça, ce n'est pas grave. Ce qui m'attriste c'est pratiquement la mort annoncée de ton blog, du mien et de la plupart des blogueurs. On ne pourra plus parler que d'un seul sujet. Serait-ce le retour déguisé de la pensée unique ?

Complément c 

Cela fait longtemps que je n'avais pas lu un article pessimiste de ta part...toi qui est si optimiste d'habitude.
Ton blog est une référence et le fait que tu sois un touche à tout attire des personnes de tous les horizons. Vas tu arrêter ce blog ou le modifier pour le rendre mono-sujet? Seul l'avenir le dira!!!

Jessica 

Après lecture de ton article on pourrait avoir peur de laisser un commentaire :) Car j'aurais voulu te dire qu'il était bien écrit, sans forcément avoir quelque chose à ajouter, mais tu penserais alors que j'ai lu ton article en diagonale, alors que non, je n'ai simplement rien à ajouter si ce n'est que je suis plutôt d'accord (sauf, tu l'auras compris, sur ce point du commentaire inconsistant, parfois les gens veulent juste montrer qu'ils nous ont lu en laissant un commentaire "inutile", ce qui vaut toujours mieux qu'un "j'aime" Facebook. Au moins tu sauras que j'ai lu ton article complètement ^^) A bientôt !

Simon Tripna 

@Denis : en fait je l'ai déjà fait par ici, je ne sais plus très bien où : il suffit de taper "backlinks" dans le moteur de recherche en haut à droite pour le trouver (c'est le titre)

A part ça j'exagère un peu bien évidemment, en référence à Paul Eluard, mais l'idée est là : il y a même des gens qui me disent que c'est du SEOcide ma manière d'écrire ici sur tous les sujets.

@CCH : en fait ça va plutôt bien, au contraire, je suis en train de me rendre compte que je trouve mon public via ce que j'écris et partage, plutôt que par le seul netlinking ... C'est ce que je souhaite à la plupart des gens mais ce n'est pas à la porté de tous. Confidence : je me pose la question avec sérieux de me positionner plus fortement en tant que rédacteur web plutôt que référenceur ... Mais bon, c'est quand même très sympa d'avoir les mains dans le cambouis, manipuler les urls, bichonner du code HTML, inventer des truchements et autres subterfuges : le sel du référencement à mes yeux ! :)

Denis Gentil 

Ok Simon, je vais faire la recherche, je suis curieux :)
En tant que concepteur rédacteur web, je te conseille de faire ce pas. Tu es un très bon rédacteur.

Amanda 

J'avais déjà repéré quelques un s de tes posts sur les communautés google plus et c'est la lecture de celui ci qui m'a décidée à cliquer sur " suivre" :)
Quand on aime écrire il est difficile de se cantonner à un seul sujet, et bon on ne va pas monter un blog à chaque nouvelle envie d'écrire sur une thématique !

Sam 

Ce que tu dis est vrai et faux Simon, regarde les sites de grands journaux ou WIkipédia, il parlent de tout et sont pourtant bien référencés.
Il faut "juste" atteindre le TrustRank où Google considère que tu as la connaissance d'un honnête homme du XiX ème siècle...
Cela dit j'ai le même "soucis" que toi sur mon blog perso en signature...
Pour les commentaires je suis nettement en désaccord, tu es bien placé pour savoir (je t'y ai vu! ;) ), il existe de nombreux blogs et sites ou les commentateurs ont pour seul objectif d'exposer seulement, et clairement leur point de vue.
Michel Onfray dit que les commentaires de blogs sont les vespasiennes du net.
C'est vrai à 90% du temps, mais quand ce n'est pas le cas, c'est toujours la qualité de l'article commenté qui a entraîné la qualité des commentaires...

Nicolas Chev 

D'un côté certains référenceurs ont abusé du système et ont pondu des textes illisibles, créer des centaines de "sites" à la seconde... Mais de l'autre Google a depuis quelques temps décidé que certaines catégories de sites n'étaient pas utiles ou au contraire très utile et a sorti des services concurrents qui ne se battent pas sur un même pied d'égalité puisque hors de l'algorithme de tri des résultats (Google Shopping, Google Flight Search, Google Local ...).

Que choisir 

Beaucoup de pessimisme et d'amertume dans tes paroles et c'est une chose que tout le monde peu comprendre, le travail de référenceur est un magnifique métier qui aujourd'hui se meure aussi par la faute de google et tous ses algorithme destructeur. C'est vrai que nous spammons tous les blogs avec des commentaires court qui d'ailleurs ne servent a rien. Que les communiqués de presse servent à toutes les sauces des articles bidons. Mais je crois encore fortement que le SEO est et sera indispensable dans l'avenir.

Chob 

C'est le blues du SEOman ;-) Je rejoins le commentaire de Sam : il me semble qu'il y a encore de la place pour le multithématique, y compris du point de vue de Google, tant que les lecteurs y trouveront leur intérêt. Peut-être que c'est plus compliqué de trouver une forme de crédibilité et que des blogueurs aux dents longues se disent qu'ils arriveront mieux à monétiser un blog de niche. Tant mieux pour les toutous (à la niche, ah, ah), mais pas de quoi se mettre le moral en berne !

Vincent Dati 

Aujourd'hui les référenceurs... et demain ? La liste des métiers du web est longue ! Qui c'est le prochain ?

Le texte de votre Message est trop court ! Merci de bien vouloir affiner votre pensée avec quelques mots ... Ben non !

Emma 

;-) ça risque pas d'arriver sur ton blog le genre de commentaire " bien vu l'article " tout court , t'a bien fait de faire un minimum de nombre de lettres au moins , une phrase ou deux sera bien formuler ;-) comme je le fait en ce moment
Personnellement le SEO naturel est bénéfique et pour le blogueur et pour le lecteur

Justine 

C'est ton deuxième coup de gueule sur le même sujet presque et dans intervalle de temps assez proche :)
c'est vrais que Google commence a nous faire chier avec ses maudit mise à jours mais t'inquiète vous vous y adapterais, j'en suis sur
Quoi que qu'il est toujours bien de rappeler que les commentaire de "génial, super ... " sont pas les bienvenue

Service cour 

Un article qui suscite une grande réflexion,après une longue lecture j'ai eu peur de laisser des commentaires. Mais je vois que la réflexion que vous apporter est un peu pessimiste.

Anis 

@Simon en parlant de Référencement et comme indiquer sur ton commentaire que tu est bien referenceur
Pourrais tu stp me donner quelque conseils et astuce de pro pour le SEO après la venue de Panda et Penguin ;(

Louis 

Intéressant article. SEO est très important pour le trafic et le classement. Il va continuer à changer comme un processus avec le temps.

Backlinks 

Je donne juste mon avis sur le référencement, ce qui n'est pas une masse à faire en ce moment. Plusieurs avis diverges sur internet selon quel est le bon moyen de faire, mais je pense que si on est un véritable ami de Matt Cutts on le saura exactement.
Après chacun fait comme il veut, et peut tenter de voir si tel ou tel technique de référencement fonctionne bien.

Anne 

Si Google l'exige !! bien évidement que tous va basculer pour les blogs comme le votre
Comme dans le fil de commentaire il y a marquer "modifier pour le rendre mono-sujet? Seul l'avenir le dira!!!je rectifierais que seul Google le dira ;-) en tous cas avec le trafic que tu as t'a pas des raisons d'avoir peur , pour le moment lol

Comparateur  

Il faut que le web soit libre. Entre écrire dans une thématique précise ou diversifier, c'est un choix qui dépend du penchant du rédacteur. Enfin, "chacun a sa méthode" comme dirait Molière.

Afitec.fr 

Je ressens exactement le même pessimisme que toi. En fait, pour être tout à fait honnête, je suis aujourd'hui épuisé par le référencement. Et je ressens aussi pas mal d'incompréhensions : des sites web ayant un référencement datant de 10 ans sont maintenant en première page avec 70% des ancres en optimisé...
De quoi perdre la tête aujourd'hui avec le référencement.

Mimi 

je ne sais pas si tu est optimiste ou pessimiste mais j'aime bien la manière avec laquelle tu expose les choses ,on ne sait plus quoi penser de référencement?
sacré simon

Sepal 

De toute façon beaucoup de choses ont changés... les référenceurs ont tués le web ? Oui mais pourquoi ?

C'est tout un débat, on ne peut pas leur reprocher d'avoir légèrement aggrandi la faille. Comme dans tout corps de métier on peut distinguer les gros bourrins qui font du travail dégueulasse, et ceux qui font quelque chose de propre. D'un autre côté Google n'a pas laissé le choix sur le Netlinking, tu veux du PR ? Je veux du lien...

Il est normal que les techniques utilisées se durcissent, on verra bien ce que cela donne. Le côté positif c'est que les gros bourrins se voient obligés de se tourner vers quelque chose de propre ;-)

Film streami 

Je m'arrête rarement pour commenter les blogs, mais cet article me fait réagir.
Nous tombons d'accord sur l'incompréhension de chacun à référencer son site. Google a mis un trait d'honneur au netlinking sans pour autant en limiter les abus.
Le référencement est un sport de tous les jours, et avec google, un sport à haut risque.

Emma 

Tu a tout a fait raison @ Film streaming VK Le référencement ou dire ai je l'optimisation est un sport de tous les jours un sport de combat stratégique ou il fat être en courant de tous les nouveaux codes mis à jours et être up to date c'est cool mais sauf que se battre contre un géant c'est fatiguant et demande beaucoup de persévérance ;-)

Comparatif b 

Mais quel ton! Il s'avère qu'il existe une raison pour écrire ce billet avec ce ton. Enfin, je trouve que les mots évoqués reflètent la réalité.

Rédaction we 

Le référencement est un ensemble de petites tâches, qui paraissent faciles et complexes à la fois. Si un référencement, il s'agit très certainement d'un blackhat!

Agence web 

malheureusement pour nous, les algorithmes Gogle ne cessent de s'améliorer dans le mauvais sens, bientôt la seul solution pour bien ranker sera de faire de la blackhat seo

Anis 

@Film streaming VK, lol Goggle a mis un bras d'honneur à tous ceux qui font du blackhat depuis des années et temps pour eux de retourner aux bonne veilles méthode ;-)

Location Par 

C'est vrai que beaucoup de référenceurs se tournent vers de l'écrit dit de "niche", mais je ne pense pas qu'il soit forcément nécessaire de se spécialisé sur un thème précis. Le plus important est d'organiser tes articles, par des catégories précises. Si ton blog a pour thème le web en général, libre a toi d'écrire des articles sur les sujets que tu veux, pour être bien référencé il suffira juste de bien organiser la sémantique! Personnellement, je ne pense pas que Google soit assez stupide pour pénaliser les blogs déjà implantés, ils sont intelligents et réfléchis, certes ils préconisent de se focaliser sur une thématique, mais cela n'exclut pas sous thématiques.
Après ce n'est qu'un avis personnel mais je pense que pas mal de personnes pensent comme moi, le SEO est un travail de réflexion à part entière, il suffit juste d'être organiser et de faire ce qui fonctionne.
Merci pour ton article en tout cas, cela fait du bien d'avoir les pensées d'un référenceur dans un article écrit au "clavier noir" comme tu le dis si bien!

Dromardennes 

Bonjour
je tombe sur cet article un peu tard, mais je ne peux m’empêcher de réagir, étant absolument d'accord avec toi!
Outre le fait que l'esprit du web est totalement détourné par et au profit du dictateur Google,il va falloir une fois de plus s'adapter.
Fini les coups de gueules sporadiques du moment contre l’équipe de France de foot si tu a un blog que tu a axé sur ta passion de la cuisine, tu n'as plus le droit d'exprimer tes propres opinions chez toi sur ton propre blog.
On en arrive au point ou pour écrire un article sur une réaction épidermique du moment, il faudrait systématiquement créer un nouveau blog!
C'est un truc de fou!
Google impose que l'on reste dans la thématique originelle de son blog, on a plus le droit de s’intéresser a autre chose!
Bientôt, les référenceurs devront se spécialiser par niches et ça promet d’être de plus en plus dur! snif

Keework 

Une vision claire et nette de ce qu'est devenu internet, enfin de ce qu'a fait google d'internet, si on n'entre pas dans les cases on est comme "marqué au fer rouge", j'ai pour ma part le sentiment que la société toute entière va dans ce sens, par exemple je n'ai pas ( pardon, je n'ai plus ) de téléphone portable , et cela choque beaucoup de personnes...

Dépannage in 

Les réseaux sociaux, sont de plus en plus importants dans l'impact sur le référencement N'oubliez pas votre Cercle d'amis sur Google+. Il n' y a pas que les blogs.

Kolibrius 

Je pense que la planète référencement est en train de devenir folle. Google mène la barque et nous essayons de ne pas nous noyer. Ceci dit, votre article (hautement intéressant) m'attriste et m'effraie en même temps. Comment peut-il à ce point chercher à faire rentrer dans des cases, des sites qui traitent de plusieurs sujets ?? je comprends mieux maintenant les mono thématiques qui fleurissent sur le web à la vitesse de l'éclair...
Merci pour votre éclairage comme d'habitude ;)

Pauline 

Tu soulèves des problèmes intéressants dans ton article, dont un qui me tient particulièrement à coeur : celui des échanges avec les lecteurs de notre blog et les autres internautes. Bien souvent, en fait d'échange véritable, il s'agit de poster la première chose "acceptable" à laquelle on pense, pour se faire valoir. C'est une méthode surtout utilisée par des professionnels indépendants, qui veulent se faire un coup de pub à moindre fait... Et si je comprends cette attitude, je la trouve regrettable, car souvent peu constructive. Merci pour ton article !

Yoda 

J'aurais tendance à classer les blogs en deux catégories :
- les blogs thématiques : soit par le thème, soit par le ton (comme l'Odieux Connard). Sachant que le thématique peut être très ouvert sur des choses annexes ou contenir quelques articles complètement différents chers à l'auteur, ou que le blog comporte plusieurs thèmes différents. Mais pour dire des choses intéressantes sur un sujet, il faut le connaître, donc on ne peut pas trop se disperser
- les blogs personnels : la personne qui tient le blog expose ses opinions, elle parle d'elle-même. Là, le champ peut être bien plus vaste, car c'est rapide et facile d'avoir une opinion sur tout et n'importe quoi. Mais en général, ce n'est pas très intéressant pour l'internaute, sauf si c'est le blog d'une célébrité (pour ma part, ça ne m'intéresse pas, mais ça intéresse des gens).

J'ignore tout de l'algo de google, mais ce serait dommage qu'elle pénalise les premiers types de blog à cause de quelques disgressions. Par contre, pour le second, ce qui est intéressant éventuellement, c'est un article particulier du blog en lien avec ma recherche, mais pas le blog lui-même (du moins s'il est tenu par un illustre inconnu). Donc que le référencement de la page principale du blog soit mauvais, ça ne me choque pas, qui va chercher un blog qui parle de politique, de fromage, de bricolage et d'astuces CSS ?

Concernant les commentaires, hélas ce comportement de commenter vite sans avoir lu n'est pas tellement lié au spamco : je le vois sur des sites où les commentaires ne comportent pas de lien, à la suite d'un article parfois très court. C'est fréquent notamment quand l'auteur met un titre choquant pour attirer, les personnes commentent en se basant sur le titre alors que bien entendu le contenu explique le titre et n'a rien à voir. Par exemple, un article titrant "la fin du chromosome Y" avec un contenu expliquant une expérience scientifique où il est collé à un autre chromosome... et des gens qui commentent sur la théorie des genre, le féminisme etc.

Création sit 

Bien dit :), le metier de référencement est à la lune dans ces derniers mois , tous les sociétés pensent au référencement , puisque la création d'un site web n'a aucun effet si n'est pas suivi par un référenceur. Que dire que belle metier !

Proxy server 

Article est bien écris, je suis avec l'idée que Wikipedia est un site qui parle sur tout et il est bien référencé, je pense la meilleure méthode et de laisser les internauts participer dans la rédaction des articles avec des backlinks en dofollow et tous sera gagnant

Dépannage in 

Il y a pas que le référencement qui compte depuis 1 an ou 2 le travail du community manager compte bientôt plus ou autant que le travail du référenceur
et la gestion de la popularité sur les réseaux sociaux et ceci et vrai pour les petites entreprises et encore plus pour les grandes sociétés du CAC 40

Agadir Maroc 

le seo m'as tué c'est sur...je sais plus pas o commencé..mais je pense que même google a pété un plan sur ses algo sans fin...
de mon avis ou non???

NEWSLETTER ! RECEVEZ LES DERNIERES PERLES PAR EMAIL

©2008-2016 Tribords.com le weblog de Simon Tripnaux rédacteur web à Nice soutient #CotedAzurNow

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53