10 conseils pour repousser les trolls

Photo : 10 conseils pour repousser les trolls

Une fois le troll arrivé sur votre site, vous voilà cuit !

Un billet qui buzz fort cette semaine m'inspire ma prose geek du jour : 10 conseils pour attirer les trolls ! On y cause de la bonne méthode à appliquer pour attirer le troll. Mais pour les blogs qui ont un tant soi peu de trafic, le troll est un véritable fléau qui noie votre égo dans une bouillie de connerie. Il peut même s'agripper comme un tique à votre belle réputation ... Il va donc pourrir vos échanges en permanence en s'accrochant à des points de détails et souvent même en mélangeant toutes les informations dont il dispose pour balancer calomnies et autres billevesées. Le troll va attendre tapis dans l'ombre que vous publiez un nouveau billet pour attaquer sur un autre angle, avec une verve féroce que l'on ne retrouve même pas dans la fausse haine d'un Stéphane Guillon un soir de buzz. Mes conseils pour s'en sortir :

1 Méthode violente : la redirection

Les trolls tiennent beaucoup à leur identité : ils reviendront à la charge avec le même pseudo, ou tout du moins la même adresse email. Avec une bonne dose de PHP, vous pouvez coder facilement une petite redirection conditionnelle selon ce qu'il y a dans le POST de votre formulaire de commentaire. Résultat : au revoir ! Pour pimenter la chose, rien ne vous empêche de faire pointer la redirection sur un site externe, histoire de faire flipper un peu le troll. Je me suis ainsi débarrassé d'un acharné qui avait pourri ma base d'une bonne vingtaine de niaiseries sémantiques de très bas étage.

2 Écrivez sans enjeux idéologiques

C'est exactement la démarche inverse que celle proposée chez mon camarade Publigeekaire. Si vous trouvez le moyen d'apporter une idée construite sans division possible dans l'opinion et que vous parvenez à fuir la polémique, chapeau bas, vous aurez réussi. C'est de loin l'une des solutions les plus difficile à mettre en oeuvre, l'internaute ayant toujours une bonne dose de rébellion en lui : le web, c'est son média à lui. Vous pouvez toujours imaginer lancer un blog sur l'eau tiède. La monétisation sera rude : c'est une niche vraiment pointue :)

3 Proposez lui un voyage

Non pas un voyage dans le temps via planète Marseille mais bien un charmant séjour le long de la route des trolls ... Oui je sais : elle est facile. On ne se refait pas.

4 Ignorez-le

Ne vous contentez pas simplement de ne rien dire : relancez la discussion avec un autre utilisateur en répondant précisément à son intervention. Le troll risque bien évidemment de s'agacer de cette situation. C'est le but recherché car c'est en le poussant dans son trollisme que l'on va pouvoir le détecter pour lui appliquer la méthode ultime préconisée dans le point numéro un évoqué plus haut ... Dans le cas où le troll est le seul commentateur, vous n'aurez qu'à l'ignorer. Vous pouvez aussi demander à vos amis blogueurs (via Twitter par exemple) de venir ajouter un avis sur ce billet en prenant soin d'ignorer royalement le vilain troll.

5 Feignez la démence

Vous pouvez très bien être plus en verve qu'un troll, même élevé au grain. L'ivresse d'un bon commentaire surréaliste bien senti vous fera d'ailleurs un bien fou. Histoire de se défouler. Il faut que cette réponse soit à la fois hors-sujet, qu'elle ne réponde pas à son propre commentaire hors de propos, et que ce soit drôle. On peut penser en cela à l'écriture automatique chère aux dadaïste ou s'inspirer de mon bien joli outil en ligne :) Normalement le troll étant un brin limité par ses obsessions compulsives ne trouvera rien à redire à votre prose. Vous avez gagné.

6 Fermez les commentaires

Vous devez au préalable reprendre succinctement les avis émis, remercier les interlocuteurs qui ont participé à la discussion, puis fermer définitivement l'accès au formulaire. A ne faire que lorsque la discussion a vraiment beaucoup dévié à cause de l'intervention intempestive du troll. On veillera à rester digne et à souligner les apports intelligents émis lors des échanges pour bien faire passer le message qu'on ne censure pas.

7 Donnez lui raison

Le troll étant polémiste par nature, vous pouvez mettre fin à sa présence récurrente en lui donnant publiquement raison, avec des mots simples : "je suis tout à fait d'accord". Vous pouvez imaginer faire cela avec un petit smiley pour l'ironie, car il aura du mal à argumenter sur la signification d'un smiley. Vos lecteurs habituels ne seront pas dupes et il ne lui restera plus qu'à se taire car ses raisonnements logiques seront compromis par votre sourire et la victoire qu'il pense avoir obtenu.

8 Méthode sadique

Il s'agit d'une variante de la méthode numéro un mais avec une bonne dose de piquant en plus. Pour les développeurs uniquement qui auraient l'envie de se fabriquer la chose. On part du même principe : on choppe l'email, le pseudo, voire l'Ip du gars, et on applique un traitement de faveur via le formulaire. Le but : générer des faux messages d'erreur : "vous avez fait une faute à la ligne 1" ou "votre résolution d'écran est incompatible avec ce site" ou ce que vous voulez. On peut aussi imaginer un nombre de caractères très stricts à respecter : 247 : en dessous ou au dessus, point de salut ! :)

9 Modérez ces messages

Concept : on lui balance un cookie, on l'identifie par IP/pseudo/email et on le stocke en base de données sans attribuer le statut "publié". Avec un message qui dit que le "message est en attente de publication". Normalement, la patience du troll n'est pas bien grande. Au bout de quelques jours, il va venir geindre que son commentaire n'est pas en ligne. Une semaine ou deux passent : il a lâché l'affaire !

10 Faites un blog nul et sans intérêt

Pour cela, suivez mes bons conseils pour faire un blog sans âme ! :)

Partagez avec vos contacts en quelques clics :
Pinterest
Auteur : Simon Tripnaux

Blogueur lifestyle - Content manager & expert SEO. Mon job, rendre visible et lisible vos projets par les mots. Adepte de l'écriture depuis 1978.

Twitter Facebook LinkedIn

Blogueur ? Auteur ? Rejoignez la rédaction !


Et aussi ...

Liens liens liens
Quelques gens biens nous ont fait des liens ... ... alors on leur en fait un aussi, par pure bonté d'âme :) Si je vous ai oublié dans cette liste, déno...

Internet Wishlist
La liste de souhaits des internautes, tout simplement ! En voilà une bonne idée : The Internet Wishlist publie tous les voeux des usagers du web ... sur les...

Benjik
Benjik futur buzz ? Autoproclamé le bachelor du web, Benjik lance un grand concours pour les filles ! Si vous êtes une fille, vous pouvez vous inscrire en envoyant un lien vers votre blog (par exemple un...

Tweet Mashup
Mélanger vos tweets avec ceux des autres twittos, voilà une idée bien saugrenue. A l'usage, Tweet Mashup est bien le bidule improbable dont on a tous rêvé : inutilement indispensable. Ou l'inverse. Parfois, on tombe sur une perle digitale, au détour d'un moment de procrastination intense, dans un petit...

Ajoutez votre avis !

3 avis bien tournés

Haut parleur 

Héhé, excellent, ça m'a bien fait marrer. Je sais pas si c'est parce que j'écume pas encore assez les blogs, mais j'ai pas trouvé qu'il y a tant de trolls que a finalement, non?

Tonton 

En tant qu'ancien community manager France du réseau CouchSurfing, j'ai fait un retour d'expérience concernant la gestion des trolls ici:
www.antoine-rolland.fr/blog/le-moderateur-de-forum-face-aux-trolls/

Christian@De 

Salut Simon,

Bon je vais essayer de pas faire le troll.
Ca va être dur.

J'adoooore la 5ème solution, d'autant que je ne devrai pas faire beaucoup d'efforts pour feindre la débilité.

J'en viendrais presque à souhaiter que des trolls s'amènent sur le blog.

@+
Christian.

Autres trucs à lire :

– #ChocoMiam Truffes au chocolat Mathez
– Geek et pratique Bondi : accrochez ce que vous voulez
– Réseau asocial Quand Facebook spamme les blogs
– Le blog PEAU-NEUVE.FR par PEAU NEUVE

NEWSLETTER FOR EVER !

©2006-2018 Tribords.com le blog lifestyle de Simon Tripnaux Content Manager, créateur du hashtag #JeudiPhoto et soutien de #CotedAzurFrance

Consultant SEO à Nice - Cannes - Monaco - 06 56 84 42 53