Allez hop, je vous balance un billet librement inspiré d'une fonctionnalité Twitter hautement algorithmique : la page "semblable à" disponible sur votre profil. Vous y trouverez des comptes considérés comme similaire au vôtre, par liens croisés entre followers et followings, mais aussi selon les termes utilisés dans votre bio ... Il doit y avoir d'autres critères mais pour l'heure je ne les ai pas repérés. Bref, je me lance dans un petit exercice purement subjectif : vous présenter quelques uns de mes semblables parmi les blogueurs de la twittosphère ... c'est parti !

Reaves aime bien la procrastination et anime avec brio un blog où le LOL tient une place importante : plus qu'un proche numérique, un modèle de veille dans l'univers du bizarre.

Camille Jourdain aime bien négocier des liens en DM, discuter échanges de bons procédés et autres ficelles de community manager. Toutefois, je peux lui dire maintenant : je n'ai pas du tout envie de parler du ministre des prix.

Stéphane mange des trucs bizarres et semble débordé par ses emails : il avoue aussi aimer les nuages.

Christophe Logiste est belgicain tout comme moi, et expatrié de surcroît. Il est tout aussi mauvais que moi en vaisselle et en pétanque.

Flavien Chantrel est community manager comme je le suis aussi depuis quelques mois ; son blog est aussi basé sur un Dotclear et ça, ça n'a pas de prix !

Christophe Lefevre est namurois comme moi, et ça aussi ça ne s'invente pas.

Keeg aime passionnément les images de poneys et l'automatisation à outrance.

Stanislas Jourdan lui aussi ne veut pas rembourser la dette !

Voilà en quelques clichés rapides un panorama de profils similaires au mien selon Twitter : un concept sur lequel on peut se questionner tant les aléas semblent grands. Pourtant il me semble que l'enjeu des affinités sélectives intelligentes est un véritable challenge pour les réseaux sociaux. Une sorte de crowdsourcing social où votre communauté d'amis vous apporte des services croisés, solidement appuyés sur une base de données soignée. Trouver facilement un véritable expert pour qu'il nous apporte une plus value intéressante, ou plus basiquement trouver de vrais tiers de confiance qui puissent nous conseiller avec pertinence sur les choix que le web nous propose à longueur de pixels. Un concept tout simple : pouvoir demander les yeux fermés à ses contacts ainsi profilés quel film regarder ce soir. Pour le visionnage : ouvrez les yeux, tout de même ! Et vous, qui sont vos semblables ? Avez vous quelques points communs ou des divergences avec eux ? Vous y croyez aux algorithmes de similarité ?

Notre illustration : une blogueuse mode commente ses relations en social média avec une courtisane influente.