image Le Printemps des Blogs 2016

Blogo ergo sum

Le principe : récolter les mots de tous les blogueurs qui veulent participer à cette première édition du printemps des blogs. Pour cela, je leur ai simplement demandé ce qu'évoquait pour eux cette belle saison où l'amour suinte à tous les bourgeons. Et comme la blogosphère est pétillante d'énergie, je rassemblerai également ici même les éventuels billets qui abordent le sujet dans les jours qui viennent ... Oui, finalement, c'est bien une chaîne de blogs ! Voici donc les premiers blogueurs qui ont répondu à mon invitation ...

Cocktail Web de Thierry : Dans l'hémisphère sud, c'est l'automne qui arrive, mais virtuellement, comme mon lectorat est dans l'hémisphère Nord, je me sens au printemps. Cela me fait plutôt vivre deux printemps par an, ce qui me fait dire que je suis un privilégié ! Un printemps virtuel et un printemps réel. Mais attention au Brésil, il y en vérité, quatre étés, alors le printemps pour moi, c'est toute ma jeunesse passée dans le nord de la France !

Yann, de Escale de nuit : J'adore le printemps, j'aime ce concept de la renaissance ou du renouveau. J'ai beaucoup voyagé dans les pays froids et là bas l'arrivée du printemps est une fête et célébré comme tel. Pour moi, le printemps passe toujours trop vite entre pollen, allergie et coup de froid (en avril ne te découvre pas d'un fil) Un projet fou? Faire le tour du monde du printemps. Voici une ébauche, quelques photos du printemps en Europe ...

Chob de Choblab : Le printemps est une sale saison pour le blogging. Au boulot, période d'entretiens annuels oblige, tout le monde se souvient de ses objectifs et se met en tête de les réaliser en un mois. Une fois dehors, on veut profiter des jours qui s'allongent. On marche moins vite, on s'attable en terrasse, on reprend l'habitude de l'apéro. Le temps imparti au blogging se réduit au fur et à mesure que s'élargit celui des obligations... et de la vraie vie. Peut-on alors aimer à la fois le blogging et le printemps ? Vous avez quatre heures ;-)

Emilie Ogez : C’est une période que j’apprécie particulièrement. D’abord parce qu’on s’est (normalement) remis des fêtes de fin d’année ; on ne pense plus à la bûche, au sapin de Noël, aux guirlandes… et on arrive plus facilement à se concentrer sur son travail. Ensuite parce que la nature revient à la vie. Les odeurs, les températures qui augmentent, les oiseaux qui gazouillent le matin très tôt (me levant vers 5h, je les entends très bien), les bourgeons qui apparaissent, le soleil qui réchauffe… tout cela contribue à mon moral. Enfin, parce que je sais que c’est une période relativement calme alors que les semaines qui précèdent les mois d’été vont être plus chargées. Cela permet de souffler un peu.

Chris Simon : Pour moi, le premier signal du printemps, c'est la tomette qui recouvre le sol de mon appartement qui me le donne. Elle n'est plus glaciale et de nouveau, je peux marcher pieds nus chez moi. Un retour à la liberté par un geste simple. Mes premiers pas sans semelles (je ne porte jamais de chaussons, mais des espadrilles), me permettent même de supporter les allergies. Enfermée chez moi pendant des jours, fenêtres presque scellées, je savoure le contact doux de la terre cuite. Tout mon corps, alors, me murmure que nous allons vers l'été... J'ai envie d'entreprendre !

Blogueur ou blogueuse ? C'est votre tour !

Les participations sont ouvertes ! J'attends donc votre prose, à l'ombre de palétuviers en fleurs ...