C'est l'histoire de l'homme et de l'océan. De la consommation et des vagues au gré du vent. Nous sommes sur une plage en Californie, à Fort Bragg précisément, un lieu rebaptisé Glass Beach ... pourquoi donc ? Allez, une simple photo vous apportera l'image choc pour bien comprendre le poids des maux ...

photo de la plage de verre en Californie

C'est rudement coloré et très scintillant, non ? Des tonnes de morceaux de verre, polis par le flux des vagues et le temps qui passe. On en a tous déjà vu, des petits bouts ici et là, sur les plages où ils étaient les trésors de notre enfance. Seulement là : il y en a plein l'horizon. A parte de vue, des morceaux de verre.

photo de la plage de verre en Californie

Toute cette débâcle a commencé au tout début du siècle dernier, par une décharge sauvage. Les habitants d'antan ont alors déversé ici tout ce qui les encombrait, et quelques bonnes tonnes de bouteilles de verre, parmi d'autres déchets. Il y eut même quelques voitures laissées ici au bon vouloir des intempéries. Dès 1967, la régie des eaux et la municipalité du secteur décident enfin de mettre fin au dépotoir géant : la décharge est fermée puis nettoyée. Depuis lors, l'eau a fait son œuvre ; toute la partie basse de la plage est désormais recouverte de millions de petits galets translucides colorés. Orange, vert, blanc ...

En 2002, l'office des parcs de Californie a acheté l'ensemble des 38 hectares du site et de nombreux touristes viennent s'y couper les doigts de pieds pour le plaisir d'une curiosité mêlée de désarroi. Car la partie haute du site est toujours pleine de tessons de verre au coupant bien aiguisé. Cet endroit irréel est désormais protégé comme pour en faire un témoignage historique. C'est une vision de notre société de consommation qui, depuis un siècle déjà, jette vraiment beaucoup de choses ... n'importe où ! Pour plus d'infos et pour visiter, cliquez donc par ici ...