Au détour d'un surf improvisé, je découvre ce site qui nous emmène dans une vision prospective de notre futur, pour un voyage dans le temps direction 2021. Loin des incantations des incas, le camarade Alexis a bien voulu répondre à quelques questions pour nous parler de son beau projet. Interview !

NowIdeas c'est arrivé comment ?

nowideas est un magazine lifestyle interactif publié en 2021. Il a donc deux composantes différenciantes pour un mag : de l’interactif, et une immersion en 2021. Le site est né d’un constat : les sociétés occidentales (française notamment) sont figées. Il y a beaucoup de raisons conjoncturelles à cela, mais aussi une dimension culturelle, notamment en France : peur de l’avenir, peur de l’échec, insécurité et précarité, sinistrose ambiante, etc. A quoi se rajoute une vision pessimiste du monde. On parle de déclin de l’occident et il s’exprime à travers les produits culturels : films catastrophiques sur la fin du monde, littérature, etc. Si autrefois Metropolis ou Blade Runner offraient une vision noire du futur, au moins en avait-il une ! Aujourd’hui, tout se passe comme si personne ne voulait plus songer à demain. Pourtant le besoin est patent de bâtir une nouvelle vision.

La meilleure façon de prédire l’avenir est encore de le construire. nowideas offre donc une fenêtre sur demain. Ni trop proche, ni trop lointain. Il ne s’agit pas de prospective scientifique, ni de fantasmes ou de délires utopistes, mais d’offrir une plateforme d’expression et d’émergence pour les meilleures idées. Celles que les gens aimeraient voir se développer dans un futur proche, des idées « lifestyle », celles qui concernent le quotidien. Une forme d’utopie concrète puisque chaque idée, chaque article s’appuie sur les tendances émergentes repérées en 2011. On reste néanmoins dans le domaine de la fiction.

Qui sont les cerveaux aux manettes ?

L’équipe est composée de 5 personnes et nous sommes trois à évoluer à « visage découvert » : Audrey l’illustratrice (artiste), Benjamin (webmaster) et moi (co-fondateur et journaliste). Les autres sont des « soldats de l’ombre » en quelque sorte. Nous rassemblons également autour de nous une communauté d’éclaireurs (qui sera bientôt visible sur le site). Ce sont des personnes motivées et curieuses qui défrichent, expérimentent et font avancer les choses. Elles nous confient leurs idées, leurs désirs, les signaux et les tendances qu’elles identifient comme positifs. Et nous les consultons en retour sur les articles.

Est ce qu'à partir d'aujourd'hui l'innovation est vouée à produire toujours une vie meilleure ?

Non pas nécessairement. En revanche, c’est un souhait que l’on peut avoir. Notamment en ce qui concerne l’innovation technique et scientifique. Il y a beaucoup d’écrits là-dessus qui expliquent que la fin du XXème siècle a vu la séparation entre les avancées scientifiques et techniques et leur utilité sociale. Mais l’innovation ne concerne pas les progrès technologique. Il faut aussi prendre en compte l’innovation sociale, l’innovation des pratiques, des usages, dans l’art et les modes de vie. La créativité du quotidien. C’est notre choix éditorial. Nous ne parlons pas techno, nous parlons usages. En nous basant sur les principes enthousiasmants de « la vie meilleure » par exemple, qui sont de véritables catalyseurs de créativité. Quant la question de savoir si une innovation est bonne ou mauvaise, nous laissons le choix à l’internaute de décider et de sanctionner par son vote (le site est interactif) les idées les moins bonnes.

Une vie meilleure est-ce aussi nécessairement plus d'écologie ?

Ce n’est pas une condition suffisante, mais c’est une condition nécessaire. Disons qu’avec les enjeux du XXIeme siècle, la question écologique est devenue incontournable, ne serait-ce que pour des questions de qualité de vie. Le fait qu’aujourd’hui la population occidentale admette pour la première fois que les conditions de vie des jeunes générations seront moins bonnes que celles de la génération précédente est une révolution en soit. La question écologique (perte de biodiversité, changement climatique, etc.) est un facteur déterminant de cette possible dégradation de la qualité de vie. Donc la vie meilleure passe par l’écologie.

Le web n'est il pas devenu un gigantesque réceptacle à rêves technologiques dont, finalement, peu se concrétisent ?

Certainement. Le web est une excellente plateforme d’expression des rêves. Que certains voient le jour ou pas ensuite est une autre question. Mais il est certain qu’on peut se demander le but de ses « rêveries en ligne », outre le fait que chacun ait le besoin de s’exprimer et de rêver (et on en revient à la premier question : c’est un besoin d’autant plus nécessaire que les perspectives d’avenir sont faibles). C’est pourquoi nowideas fait remonter les meilleures idées à travers le vote des internautes. Parce que plus une idée sera soutenue, plus un concept séduira, plus il aura de chance de voir le jour. C’est le but de ce positionnement particulier de magazine lifestyle interactif publié en 2021.

Où trouver des signaux faibles ?

Les signaux faibles se trouvent dans la vie de tous les jours : chacun a des yeux et des oreilles pour les capter. Un signal faible est un fait. Ce n’est pas une idée ou un concept. C’est une information qui peut être de nature variable et que l’on relève à la lecture d’un journal, en observant une pratique sociale particulière dans la rue, en écoutant la radio, en constatant une évolution d’usage ou de pratique lors d’un événement. C’est un fait particulier qui peut avoir un effet « poil à gratter », sans que l’on sache très bien pourquoi sur le moment. Ces signaux peuvent être des comportements, des tendances de consommation, une évolution des usages ou des mentalités, un changement de rapport aux autres, aux objets, au temps. Ils s’expriment à travers des événements concrets.

Il faut être à l’affut. Il n’y a pas de bon ou de mauvais support pour chercher des signaux faibles. D’ailleurs un signal faible ne se cherche pas vraiment, il se trouve parce qu’il vous saute aux yeux (ou plutôt « à la conscience »). La perception du signal relève davantage de l’intuition que du rationnel. Il faut se faire confiance et s’ouvrir à toutes les expériences !

L'intelligence collective à travers le web, c'est une réalité qui a du sens ?

Le web est un formidable outil pour le partage des connaissances et des intelligences. C’est largement démontré (wiki, etc.). Mais il ne faut pas en voir l’aboutissement. Pour nowideas, c’est une réalité qui a du sens au quotidien puisque nous animons grâce au web une communauté qui alimente le magazine et dont nous portons ensuite les meilleurs idées dans « la vraie vie », hors du virtuel.

Quand on vote pour une idée sur le site, elle "pourrait bien devenir réalité" ... comment exactement ?

« Elle pourrait bien devenir réalité » - qui vient d’être transformé pour des raisons de clarté en « propulsez cette idée au top » signifie que plus une idée aura de soutiens de la part des internautes, plus il sera aisé pour un lecteur averti et concerné - ou pour les animateurs de nowideas - de la porter auprès de décideurs concernés.

Si on s'amuse à observer notre société actuelle, on remarque rapidement que les technologies les plus obsolètes sont protégées par conservatisme politique et par d'âpres lobbies commerciaux ... des pistes pour en sortir ?

C’est l’histoire de notre société et ça renvoie à ma réponse à la première question. Nous vivons dans une société figée. Et si les conservatismes font obstacles au changement, c’est parce que le monde occidental a peur du changement. Encore une fois pour des raisons structurelles autant que conjoncturelles. Pour sortir de cette logique, il faut à mon sens offrir une vision concrète, positive et désirable de l’avenir. C’est le désir qui permet de sortir de l’immobilisme.

Comment va évoluer le site ? Des projets ?

nowideas développe une communauté d’éclaireurs sans cesse plus grande. Le projet intéresse de façon étonnante et cela témoigne d’ailleurs du besoin de perspectives enthousiasmantes. Nous faisons en ce moment évoluer le site vers plus d’interactivité, plus de dynamique autour des meilleures idées et nous créons des outils qui permettent de donner une vision de 2021 concrète pour créer une impression d’immersion.