New-attitude est une association loi 1901 qui a pour objectif de mener des actions de création dans des milieux ciblés, pour la prévention des risques liés au sexe et aux drogues. New-attitude initie un mode de vie, libre de toutes dépendances, en puisant dans l’expression artistique et personnelle les ressources pour l’épanouissement de chacun. Un mouvement original et créatif en matière de prévention qui a vocation à se diversifier ! On en cause avec Frank Angles !

C'est quoi No Drugs & Rock'n Roll ?

Pas de drogues et du rock, un slogan, un refrain, un tag sur un t-shirt, une citation, une idée, un rêve, un titre, … une création, un peu tout ce que vous voulez si on y réfléchit bien, il y a plein de possibilités de vivre No Drugs & Rock'n Roll.

Vous ne pensez pas que la sphère médiatique est un boulet pour faire changer la vision des choses ?

Oula… je ne suis pas sociologue ni assez expert pour ça. Je dirais que pour la télé oui (en même temps les nuls y'a plus...). En ce qui concerne la presse, la radio, il y a quand même des espaces où on peut se glisser. Notre association New-attitude souhaite utiliser les mêmes armes que l’idéologie porteuse d’aujourd’hui, via internet, la musique et la mode, qui présente la consommation de drogue sous un jour plaisant et romantique. Il est judicieux d’adopter une démarche similaire puisqu’il s’agit de la même cible, dans le but de rendre désirable « No Drugs & Rock’n Roll ». Bah internet ouais c'est le mieux pour faire bouger le monde, vous ne croyez pas ? Ou alors les pochettes de disques (vous avez remarqué le vinyle revient à la mode, c'est bon ça pour la communication non ?)

Vous envisagez d'impliquer des peoples dans votre action ?

Pete Doherty, Amy Winhouse, Ian Dury (ah non raté...), si Vanessa Paradis, ou Brian Molko « Placebo » vient nous voir demain et veut chanter une chanson sur ce refrain, je ne me vois pas dire non. Surtout en fait : le Dalaï Lama (!?) Connaissez-vous ce film "Rencontre avec des hommes remarquables" ?

Pas peur de jouer les troubles fêtes dans une société qui préfère l'aveuglement festif à la réalité d'une vie sociale de plus en plus abrupte ?

On a l'habitude, ça fait 10 ans qu'on me dit que je ne suis pas drôle, enfin je suis toujours là et on se marre bien. Mais il est vrai que le message est hard, dans un monde d'interdit(s).  Dans tous les événements qu'on a organisés par le passé, c'est bien sûr la première chose qu'on nous a dite. Après l'échange est lancé, et c'est bon. Avec les artistes et le public, la discussion est franchement intéressante. Et puis, je trouve que dire non à ce qui s'appelle drugs et seulement à ça, c'est pas spécialement déprimant, il y a forcément l'idée d’autres choses : de création, d’envies, de désirs, de liberté…, on est moins seul, plus avec les autres, c'est le choix d’une autre route. Comme il est dit dans la chute d’une citation de notre cher Christophe Tison : « Rien de plus Rock’n Roll que d’affronter le monde sans ce cocon d’ivresse, sans cette anesthésie des stupéfiants, et de se tenir là, dans la violence, la noirceur, mais aussi dans la beauté de la vie ».

Vous revendiquez qu'on peut s'éclater dans la vie sans se droguer : à votre avis, pourquoi les gens se font chier autant ?

Parce que c'est cher, c'est la crise ? Non sans rire, la sphère médiatique évoquée tout à l'heure n'aide pas à être imaginatif, on se fait chier si on n'a pas de rêve non ? Ou alors mon rêve c'est un téléphone trop génial ou une voiture de rêve. 

Quel conseil donneriez-vous à quelqu'un qui consomme pour passer une bonne soirée lors d'un concert ?

Écouter la musique ? Regarder le spectacle ? S'inspirer ? Draguer ? Vibrer ? Faut que le concert soit bon aussi, sinon...

Un site web en vue ?

Bien sûr ! Je suis un peu lent sur ça mais un jour très bientôt, nous travaillons actuellement sur celui-ci (je vous ferais signe). Le format est très important, un site pour avoir un site non, un site pour New-attituder avec les internautes, oui. Sinon il y a Facebook, c'est bien non Facebook ?