Marie Planques est graphiste et elle balance malicieusement des images de bestioles mixées sur Facebook ... Du coup, j'ai voulu en savoir un peu plus et lui ai demandé de nous parler un peu des ses monstres ...

un monstre par Marie Planques

C'est au départ un projet personnel, librement construit autour de l'idée des corps anormaux. J'aime les monstres, les freaks, hors catégorie, hors étiquettes. Je suis proche de la théorie queer, et d'une certaine façon on retrouve dans ce projet certains de ses aspects : mélange des genres, corps hybrides, pratique du détournement, humour aussi.

un monstre par Marie Planques

Sur la forme : je suis graphiste avant d'être illustratrice. J'ai souhaité travaillé des illustrations sans passer par le dessin, plutôt en les abordant sous l'angle de la pratique graphique : articuler des formes entre elles, mettre en rapport et agencer des éléments pour créer un visuel inédit. J'ai donc travaillé par collages ; c'était aussi l'occasion (et le plaisir) de travailler sans ordinateur, dans l'esprit DIY, avec les seuls outils ciseaux / scotch / blanco / rotring / photocopieuse.

un monstre par Marie Planques

Ces monstres, plus que des images finies, je les vois plutôt comme une matière première, des personnages que j'ai envie de voir évoluer dans différents contextes et supports. J'ai travaillé sur des armoiries monstrueuses ; nous avons réalisé, avec une amie sérigraphe, une série de t-shirts artisanaux ; enfin, un imagier dans lequel les monstres sont mis en scène va être publié aux éditions Les Insomniaques.

En savoir plus : toutes les images des monstres sont visibles en ligne par ici et aussi en T-shirts par là !