C'est vrai ça, tous les marketeurs en herbe nous vendent l'idée que les prescripteurs, ceux qui font le buzz sur la toile, ce sont les vrais gens. Comprenez : vous et moi, qui sommes simplement inscrit sur Facebook. Puis d'autres, touchés par le personal branling intensif, qui utilisent les réseaux sociaux comme une carte de visite, pour optimiser leur visibilité, leur réputation ou identité numérique et donc leur portefeuille de contacts et clients ... Jusque là, rien de bien méchant : même si certains confondent vie privée et exhibitionnisme, les travers de notre communication personnelle se limitent à quelques erreurs stratégiques ou petits arrangements avec la réalité.

Mais voilà que l'imagination humaine change la donne avec l'apparition de nouvelles relations numériques sur le web : les fiançailles à la demande, comme nous le démontre cette offre édifiante proposée par la camarade étasunienne Cathy. Une étudiante new-yorkaise de 23 ans qui offre son image et son profil Facebook pour simuler une relation de couple avec le premier venu. Ou plutôt : celui qui payera. Objectifs : se la raconter, rendre jaloux une ex, épater des copains, faire plaisir à maman ... trouver un job ? Tarif : 5 dollars pour 10 jours. En contrepartie, la jeune fille que voilà vous ajoutera comme étant son petit ami sur son compte ... de quoi poser pas mal de questions. Non ?