image Hélica

tiens, tiens, que voilà ?

Une voiture à hélice, voilà qui semble bien insolite ! Beaucoup des premiers observateurs de cet étonnant véhicule l'ont qualifié de hachoir sur roulettes, tant il semblait incongru. La grande hélice située à l'avant de l'auto semblait alors fort dangereuse pour les imprudents.

Cette hélice à double pale de grande taille positionnée à l'avant de la voiture (dont le diamètre faisait en moyenne 1,40M) pouvait tourner de 1200 à 1400 tours par minute. Cette dimension comparable à celle d'un petit avion et la puissance développée par le moteur rendait la conduite assez incommode, à cause du vent généré par ce dispositif.

Aujourd'hui encore, l'Hélica est plutôt considéré comme un engin rare, a classé dans les péripéties technologiques de l'histoire de l'automobile. D'autres plaisantins poètes lui ont aussi donné le surnom de l'avion sans ailes.

Quelques photos de la voiture à hélice Hélica sur une splendide pelouse verte ...

Photo Hélica voiture à hélices de Marcel LEYAT

Vous pouvez admirer ce modèle immatriculé en France (qui peut donc circuler sur route) qui appartient à la famille de Jean-François Bouzanquet depuis les débuts de la distribution de cette étrange voiture dans les années 20.

Photo d'époque ci-dessous avec un modèle précurseur datant de 1919 !

photo Hélica

C'est Marcel LEYAT qui a conçu et réalisé entre 1913 et 1926 cette merveilleuse série de voitures à propulsion par hélice. A l'époque déjà il n'y a eu qu'une petite trentaine de modèles qui ont été construits et mis en circulation.

Aujourd'hui il en reste deux seuls exemplaires dans le monde ! Il existe une association baptisée Les amis de l'Hélica qui édite un site web pour les fans de l'engin : www.helica.info On y trouve des photos et des liens à propos de l'Hélica et des informations sur cette drôle de voiture.

On y apprend ainsi que l'on peut voir un exemplaire d'Hélica en exposition au Musée du CNAM à Paris. Vous pouvez aussi voir "en vrai" le seul dernier modèle roulant qui se produit de temps à autres lors du festival "Festival of Speed" de Goodwood. Voici une photo de ce dernier modèle en état de marche photographié sur le circuit de Val de Vienne.

Photo Hélica la voiture de Marcel LEYAT

Pour tout vous dire, l'ingénieur et pilote Marcel Leyat était surtout un inventeur aéronautique, qui a conçu une bonne trentaine d'avions en tout durant sa carrière.

Les tous premiers modèles d'Hélica étaient d'ailleurs de véritables fuselages d'avions montés sur roues. Les passagers placés l'un derrière l'autre, les prototypes d'origines à trois roues, le poids plume des engins. Cette inspiration aérienne ne quittera aucun des véhicules, qui sont fabriqués avec les mêmes techniques et matériaux de l'époque.

La particularité de l'Hélica était également sa vitesse assez épatante pour son temps, sa consommation de 6 litres/100KM, et son poids de 225 kilos environ.

Caractéristiques techniques de l'Hélica :

  • Carrosserie : berline à 2 places, cabriolet ou fermée
  • Propulsion : par hélice avant moteur ABC Scorpion Flat Twin 1500 Cm3 (1400 tr/mn)
  • Caisse structure bois légère en forme de poisson (dite ichtoïde)
  • Roues arrière directrices
  • Freins sur les roues avants

Cette voiture à hélices extraordinaire a été commercialisée sur plusieurs séries aux noms amusants, dont l'Hélicocycle, parfois orthographiée hélicycle, fabriquée à deux exemplaires seulement. Les témoignages d'époque racontent que cette voiture à trois roues était très instable et avait causé beaucoup d'accidents sur son passage.

Cette petite production culmina avec le modèle dit à hélice Leyat de 1921 qui fut construite à 10 unités ! Le deuxième modèle le plus fabriqué, à hauteur de 6 véhicules à peine, fut l'Hélica de 1919, engin doté de 4 roues propulsé par un moteur MAG.

Pour une majorité des séries sorties de l'atelier du 27, quai de Grenelle à Paris, les Hélicas furent des prototypes manufacturés sur un ou deux exemplaires seulement. Elles sont donc rares aussi bien dans l'ensemble de la collection que pour chaque variante.

L'Hélica a été très bien racontée par l'écrivain et grand fan d'automobile Gustave Courau à travers un ouvrage intitulé Mon hélice au pays des merveilles paru à la suite d'une épopée routière entre 1921 et 1930. Cet ouvrage de 230 pages a été réédité pour la dernière fois en 1979 aux éditions P. Couty.

Le challenge Helica

Le caractère innovant et ludique de l'Hélica en a fait la vedette d'un concours destiné aux collégiens français organisé chaque année par le professeur de technologie David Delonelle. But du jeu : chaque collège est invité à inventer et réaliser un prototype miniature de voiture à hélice, tout simplement ! Pour suivre cet évènement pas commun, il y a la page Facebook et le blog dédié.

En 1930, un autre véhicule à hélices voit le jour sous le nom "Hélicron" : c'est une première copie de l'Hélica, une voiture qui n'est pas fabriquée par Marcel Leyat mais qui reprend le concept de la grande hélice en calandre. Cet unique modèle a été restauré par le Lane Motor Museum de Nashville (USA) où il est exposé.

Attention : cet article a été publié il y a 7 ans !