Nos grand-mères se posaient déjà la question et y remédiaient tant bien que mal et autant que faire ce peu, en se passant de bouches à oreilles ce qui se faisait de mieux en la matière et ce, de mères en filles. Le pire c'est qu'elles y parvenaient bien mieux que nous, car elles n'étaient pas inondées de publicités honteusement mensongères qui promettent toujours encore mieux d'avoir un teint sublime et qui par conséquent nous éloignent considérablement de la vérité. Et nous font perdre notre temps à essayer et à perdurer dans un sens, qui n'est pas forcément le bon.

Regardez les photographies de vos mères-grands ... Et restez songeuses ... Étaient-elles maquillées 7 jours sur 7 ? Avaient elles beaucoup de rides à moins de 60 ans ? les adolescents étaient ils tous calculettés comme nos jeunes le sont à l'approche de la puberté ? Beaucoup moins ! Quel constat pourrait on alors faire ? Notre alimentation a changé et nous nuit. Mangeons bio, nous dit-t-on ? Le retour aux sources. Oui, parfois on se dit qu'il serait grand temps d'arrêter les pains blancs américains accompagnés de Nutella, polluant la peau de nos plus jeunes. Nos grands-mères se lavaient-t-elles le visage au décapant en vogue ( démaquillant ou autre lotion nettoyante bourrés de solvants ) ? Non, elle se nettoyaient la peau à l'eau claire mais fraîche, voire gelée pour certaines ...

Se badigeonnait elles le matin et soir d'une crème adaptée à leur type de peau ? Non, elles laissaient respirer leur peau qui se renouvelait correctement pendant leur sommeil. Se couchaient-t-elles à pas d'heure après le dernier des derniers films ? Non, elles s'endormaient dès que leur homme fatigué de ses multiples corvées s'éteignait. Quant à leur peau, elle avait donc largement le temps de se ravigoter ... Ah, la course à la montre ne nous fait pas que du bien.

A en croire cet article, il serait bon de ne plus se laver la tronche, manger bio, se coucher dès que le soleil en fait de même et se ravigoter le teint à l'eau gelée de la source sans jamais se maquiller. Peut-être pas tout le temps, mais de temps en temps, pourquoi pas ? Puis, nos grand mères, comme les mannequins d'aujourd'hui ont bien remarqué que c'est dans la nature que se trouve les sources d'une belle peau. L'alimentation a un rôle essentiel, mais aussi l'eau que nous buvons. Quant aux produits que nous infligeons à notre peau, ils pourraient se voir remplacés par des produits TRÈS naturels et qui eux-aussi peuvent avoir la même fonction.

La banane par exemple, est un excellent gommage naturel, elle décape la peau en un clin d'œil et lui redonne tout son éclat. Il suffit de la faire sécher sur son visage puis de bien rincer. Le miel rend la peau douce et soyeuse, associé à l'œuf, il est très facile à étaler. Le vinaigre rend le cheveux brillant et souple, l'œuf l'enrichit et le soigne, la bière lui redonne du volume. Le concombre régénère la peau en un clin d'œil et l'hydrate au plus profond. Le sachet de thé tiède permet de faire dégonfler des paupières en moins d'une demi-heure et redonne de l'éclat à un regard endormi et fade. L'huile d'olive est un excellent démaquillant. L'huile d'olive associée à quelques gouttes de citron permet d'avoir des mains d'une grande douceur, des ongles impeccables et résistants. Le sucre est un excellent gommage pour peau rugueuse, tel que les pieds, les genoux, les coudes, mais n'est pas à utiliser sur une peau fragilisée. Le café sous poche, accélère la circulation du sang et décongestionne. Quant aux huiles, elles hydratent, nourrissent et pénètrent suffisamment dans la peau pour lui laisser douceur et bien-être.

Alors, il est vrai qu'aujourd'hui, nous n'avons plus beaucoup de temps pour tout cela ... Et si nous le prenions de temps en temps ? Grâce aux nouvelles technologies, nous savons que les médecins sont unanimes qu'ils étudient à Tombouktou ou à Londres, aucune personne n'est égale face à l'autre dans le domaine de l'élasticité de la peau et sa constitution. Aucun remède n'est aujourd'hui assez radicalement efficace pour que l'on lui attribue les palmes qui s'imposeraient. La peau est un organe vivant qui réagit en fonction de son environnement. Chaque personne doit donc faire avec son potentiel de collagène mais aussi avec ses moyens financiers et possibles, ses connaissances et ses désirs.

Et il en faut, comme dans tous les domaines du désir, pour se badigeonner de la tête aux pieds avec des huiles de cuisine toutes plus odorante les unes que les autres. Mais c'est pour la bonne cause dira t on. Les progrès de la sciences n'ont pas fait avancé grand chose en la matière et il serait bon pour tout un chacun qui souhaite obtenir un bon résultat face au miroir et ce, le plus longtemps possible de se prendre en main sur ces domaines et ce, sans s'en remettre aux médias.

Enfin, voici un tour rapide de ce qui ce fait dans le monde pour "avoir une belle peau" et la garder :

En Asie : l'huile de Thiaré senteur suave, elle permet à la peau de conserver une douceur incontestable, mais ne pénètre pas assez dans le derme pour parvenir à l'hydrater suffisamment, la peau reste donc grasse et brillante.

En Afrique : le beurre de karité, difficile a étaler, il est important d'avoir du temps devant soi afin de ne pas ressembler à un joli pot de colle. Très dense, il pénètrera dans la peau et assurera une excellente protection si le massage a été suffisamment long.

En Amérique: L'huile d'amande douce est très rependue mais elle semble ne pas remporter l'unanimité, elle est utilisée en France pour le corps des bébés.

En Europe : l'huile de germe de blé, très lourde et très grasse, elle sent aussi très fort le gâteau sec, en revanche, les femmes qui ont persévéré ont obtenus d'excellents résultats. Alors pour les odeurs maussades, il y a toujours la possibilité d'y ajouté une touche d'huiles essentielles de votre choix. Tous ces produits ont été testés par des milliers de femmes et sont utilisés par nos ambassadrices de la mode, vous savez de celles qui nous font acheter le dernier tube anti-ride de chez L'Eau Réal à 50 euros pièce ... Mais qui ne l'utilisent pas.

Conclusion, le naturel ne tue pas, il régénère, et ce, dans le monde entier depuis des générations, rappelons nous en de temps en temps.